Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

0 07 avril 2008

Murir son style par l'exemple - Jeremy Silman

Murir sont style par l'exemple ou comment tirer parti des déséquilibres aux échecs (quel titre !) est la suite de Comment murir son style aux échecs, qui a déjà eu son billet il y a quelques jours. Il n'est cependant pas nécessaire d'avoir lu le premier opus pour profiter pleinement du deuxième. D'autant plus que Silman a la délicatesse de faire un résumé du précédent tome à l'aide des deux premières sections du livres, respectivement intitulées : "Techniques de réfexion" et "Rapide survol des déséquilibres".

Silman

Murir son style par l'exemple est donc un livre d'exercice (131 au total), destiné à mettre en pratique les connaissances acquises par la lecture de Comment murir son style... Mais les énoncés des exercices ne représentent qu'un petit quart du livre. Les solutions prennent en effet les trois quarts restants et c'est bien sûr ce qui fait l'intêret de l'ouvrage.

On retrouve dans les solutions les thèmes abordés dans le précédent ouvrage de l'auteur. Mais la pratique des exercices ne fait que mieux passer le message. Pour que le livre soit réellement profitable, on se gardera bien entendu de se jeter sur les solutions sans s'être creusé les méninges au moins quelques minutes sur les exercices proposés. Ceux-ci sont pour la plupart des positions tirées de parties de grands-maitres suivies d'une courte question du type "Enumérez les déséquilibres" (le cheval de bataille de Silman), ou "Qelle position préférez-vous ?" ou encore "Les noirs peuvent-ils s'en tirer ?".

On retrouve le style très enjoué et l'humour de l'américain dans les textes. Les solutions sont vraiment très enrichissantes même si personnellement (joueur de club moyen 1600 Elo) j'avoue avoir décroché sur quelques-unes (notamment certaines analyses de finales). Il faut également par moment faire abstraction du relatif manque de modestie de Monsieur Silman, mais vu l'intêret évident de l'ouvrage, on lui pardonnera sans problème ce tout petit défaut.

Le livre conviendra à mon avis plutôt aux joueurs moyens de 1500 à 1800 Elo. Les joueurs les plus forts ne perdront pas leur temps avec les exercices, mais les explications ne leur conviendront peut-être pas. En revanche, ce n'est peut-être pas le meilleur livre pour des joueurs débutants.

PS : Si vous êtes joueur d'échecs et que vous désirez des informations complémentaires ou un avis plus technique sur le livre, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire, je tâcherai de vous répondre aussi bien et aussi rapidement que possible !

Commentaires (0)
Posté par Calepin à 23:53 dans Livres d'échecs
Tags :


Commentaires

Poster un commentaire