Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

9 08 avril 2008

Je l'aimais - Anna Gavalda

Poussé par la curiosité, et finissant par me sentir comme un extraterrestre de n'avoir jamais ouvert un de ses livres, j'ai donc décidé de me lancer dans la lecture d'un Anna Gavalda. Mais, prudent pour ma première confrontation, je me suis rabattu sur Je l'aimais, dont la petite taille était à la hauteur de mon enthousiasme pour cette lecture. Affronter les plus de 600 pages de La Consolante sans un petit échauffement me semblait quelque peu ambitieux... Ayant d'abord rangé (un peu vite et de manière totalement subjective) Anna Gavalda au rang de littérature sentimentale et produit marketing, j'abordais la lecture avec l'état d'esprit un peu froid et détaché de l'anthropologue qui découvre une nouvelle espèce, n'étant pas un amateur du genre...

Gavalda

A ma grande (et agréable) surprise cependant, l'anthropologue s'est bien vite effacé, désarçonné par la force du récit et par le rythme imposé par les dialogues...

Les deux personnages principaux du roman sont Pierre et Chloé, qu'à priori tout oppose. Chloé vient de se faire "larguer" (j'utilise le terme à dessein, il est emprunté au livre) par Adrien, le fils de Pierre. On imagine Chloé vive et enjouée. Son beau-père, par sa froideur et sa réserve, semble être son contraire et on s'attend à ce que le séjour à la campagne qu'il propose à Chloé et à ses deux petites filles soit un calvaire pour cette dernière...

"Je ne comprenais pas cet homme qui s'économisait et réfrénait ses élans. Ne rien montrer de peur de se sentir affaibli, je n'ai jamais pu comprendre ça. Chez moi, on se touche et on s'embrasse comme on respire."

Mais progressivement, la glace se brise, on sent naître une intimité entre les deux personnages, le dialogue se noue et l'on découvre que cette retraite forcée à la campagne ne délivre pas que Chloé...

Ce roman est un petit tour de force. On a vite fait de se faire happer par ces dialogues d'apparence très simples, mais très justes. Je suis toujours fasciné par la faculté qu'ont certains auteurs à donner cette impression que la vie naît entre nos doigts. Reste peut-être cette tentative finale de vouloir donner absolument une morale à l'histoire. Je ne sais pas si cela s'imposait. Le seul tableau des deux personnages suffisait à mon avis à en faire un roman suffisamment fort. Un livre lu en une soirée.


Commentaires

    n'hésite pas à lire ses autres romans !

    Bonjour
    merci pour ton blog tres interessant ! Si tu as aimé Anna Gavalda dans "Je l'aimais", je te conseille les nouvelles "je voudrais que quelqu'un m'attende qque part" et "Ensemble c'est tout". De très belles histoires et bcp d'émotions...

    Posté par jeny, 11 avril 2008 à 21:23
  • Merci pour ces conseils de lecture, en fait "Je l'aimais" a éveillé ma curiosité, et je compte bien lire d'autres ouvrages d'Anna Gavalda, mais j'ai d'autres lectures en cours !

    Posté par Calepin, 11 avril 2008 à 21:42
  • J'ai lu le fameux "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" et malgré sa lecture aisée et sympathique, je ne l'ai pas trouvé à la hauteur des commentaires dithyrambiques qu'il a suscité. Je vais peut-être refaire un essai un de ces jours. Une soirée ? Je ne risque donc pas grand chose.

    Posté par Fantasio, 17 avril 2008 à 08:36
  • Zut, j'avais rangé aussi cet auteur dans le panier "à ne pas lire". Et j'avais tort ? A cause de ton billet, le doute me prend... Tu sais trop bien partager ton enthousiasme, tout en restant critique, j'apprécie.

    Posté par ciorane, 09 mai 2008 à 16:24
  • Merci ! Pour mettre fin à tes doutes et comme le fait remarquer Fantasio, tu ne risques pas grand chose à en enreprendre la lecture : et si au pire tu as l'impression d'avoir perdu ton temps, tu n'en auras pas perdu beaucoup avec ce petit livre là...

    Posté par Calepin, 09 mai 2008 à 21:10
  • Je suis toujours étonnée des commentaires élogieux que reçoit cet auteur...
    Personnellement, malgré plusieurs essais (Je voudrais que quelqu'un + ensemble c'est tout) je n'accroche vraiment pas.
    C'est trop doux, trop facile, trop prévisible à mon sens.
    Heureusement qu'elle n'a pas que des fans comme moi cela dit, et que vous etes la pour Miss gGavalda.
    A bientot,
    Roxane

    Posté par Roxane, 30 septembre 2008 à 17:31
  • D'accord : c'est facile, ce n'est pas un chef-d'oeuvre, mais ça se lit tout seul, sans effort, c'est plaisant et les personnages sonnent juste : pas si mal tout de même ? (Je n'aurais jamais cru qu'un jour j'aurais pu prendre la défense d'Anna Gavalda ...

    Posté par calepin, 30 septembre 2008 à 23:37
  • Gavalda a une grande facilité pour attirer son lecteur là où on ne l'attend pas. Mes réticences à son égards étaient les mêmes que vous (genre sentimental, littérature pour "ado") et je suis surprise de me laisser porter par ses écrits.

    Posté par Laumey, 20 janvier 2009 à 17:11
  • Un roman agréable empreint de simplicité, d'humanité, et de bons sentiments mais dont on ne retire et retient pas grand chose au final...

    Posté par Mlle Swann, 02 juin 2009 à 08:56

Poster un commentaire