Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

10 24 juillet 2008

Cul-de-sac - Douglas Kennedy

Nick Hawthorne décide sur un coup de tête de plaquer son boulot de journaliste afin de voir enfin du pays. En quête d'exotisme et de grandes étendues, il jette donc son dévolu sur l'Australie. Il débarque dans la bourgade sans charme de Darwin avant d'entamer son périple vers l'outback, l'arrière-pays australien. En chemin, il rencontre Angie, une jolie et entreprenante australienne... Si entreprenante qu'elle fait de Nick son mari malgré lui, pour le meilleur mais surtout pour le pire...

Cul_de_sac_Douglas_Kennedy

Tous les cavaleurs impénitents ont l'angoisse du syndrome "Liaison fatale",  mais "Cul-de-sac" donne une nouvelle dimension à cette virile angoisse... (Je ne suis pas cavaleur, mais ma sensibilité masculine me permet d'avoir une idée suffisamment précise de la question... de plus, Hugh Grant, dans "4 mariages et un enterrement", ne fait-il pas lui-même référence à Glenn Close quand Andie MacDowell lui déclare pince-sans-rire son désir de se marier au réveil de leur première nuit d'amour ?...)

Quoi qu'il en soit, Glenn Close trouve sa maîtresse en la personne d'Angie, plus en muscle qu'en finesse, à l'image de l'ensemble du roman d'ailleurs... car amateur de belle littérature, "Cul-de-sac" n'est pas fait pour vous. Le livre est écrit à la première personne sur un langage peu châtié, très roman noir, que j'ai personnellement trouvé un peu artificiel au début, mais auquel j'ai fini par m'habituer...

Quelle dépaysement avec "Une relation dangereuse" ma précédente lecture du même auteur ! Étonnant cette faculté de changer ainsi de ton, d'écriture et de style. Pour l'histoire en revanche, s'il est difficile de comparer les quartiers chics de Londres de "Une relation dangereuse" avec le village sordide de Wolanup décrit dans "Cul-de-sac", on retrouvera, mais cette fois avec des rôles inversés, le même schéma du couple a priori normal, mais dont un des membres se révèle diabolique et finit par persécuter son conjoint. Je n'ai pas lu d'autre Kennedy pour savoir si c'est un thème récurant dans son oeuvre, mais il semblerait que cet homme ait une vision quelque peu paranoïaque de la vie de couple...

Pour conclure, après les nombreux commentaires citant "Cul-de-sac" comme l'un des meilleurs livres de Kennedy, j'ai donc souhaité par me rendre compte de ce qu'il en était, et si cet opus est effectivement meilleur, il ne s'agit tout de même pas d'un chef d'oeuvre... par contre, un bon petit roman noir à lire sur votre lieu de vacances, que vous aurez eu la sagesse, messieurs, de ne pas choisir en Australie...

Gangoueus a  bien aimé (sans crier au chef d'oeuvre non plus), comme Sophie, Goelen et beaucoup d'autres (Pom, Fantasio, etc..). Constance a apprécié, mais a regretté une fin un peu bâclée, un reproche également formulé par Julie. En revanche, il me semble que Brize et Liliba n'ont pas du tout aimé ce roman...


Commentaires

    Un peu court...

    C'est ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre. Une histoire assez classique d'ailleurs qui ne surprendra pas les amateurs de littérature "fantastique". J'ai bien aimé mais j'aurais bien voulu que la psychologie des personnages soit plus fouillée et la fin moins rapide. Il ne faut pas chercher dans ce bouquin autre chose qu'une bonne détente.

    Posté par Fantasio, 25 juillet 2008 à 06:47
  • Cul de Sac est en effet très différent de ces autres livres, pour ma part, je préfère "un relation dangereuse"

    Posté par pom', 26 juillet 2008 à 09:11
  • Bon, c'est décidé... je ne le lirai pas !
    Merci Calepin

    "Je n'ai pas lu d'autre Kennedy pour savoir si c'est un thème récurant dans son oeuvre, mais il semblerait que cet homme ait une vision quelque peu paranoïaque de la vie de couple..."

    Je confirme, le monsieur semble avoir quelques problèmes avec la vie de couple (cf "Les charmes de la vie conjugale", où justement il y en a très peu, de charmes... si on en croit l'auteur).Ceci dit, c'était un bon roman, son meilleur je le crains, d'où mon manque de motivation pour poursuivre ma découverte.

    Posté par sentinelle, 27 juillet 2008 à 20:00
  • Effectivement, je n'ai pas du tout aimé, ni tous les autres Douglas Kennedy lus l'an dernier, sur les conseils de mes copines de biblio tournante, qui m'assuraient que c'était super...
    Pour moi, il est l'auteur type américain populaire, sans portée, sans style, avec des livres qui certes se lisent malgré tout assez agréablement, c'est détendant, mais dont on ne retient et retire rien... Et pourtant, j'en ai lu au moins 3 ou 4, mais à chaque fois, je ressens la même chose : perte de temps et pas tellement de plaisir alors que ma LAL est longue, longue et qu'il ne me suffira pas d'une vie pour tout lire !

    Posté par liliba, 28 juillet 2008 à 11:49
  • J'en garde un bon souvenir...

    ... celui d'un roman qui n'a l'air de rien, mais qui se dévore. C'est un truc bargeot, et aussi une bonne surprise, à mon avis. Cela dit, les titres des autres ouvrages de cet auteur ne me donnent pas très envie d'approfondir.

    Posté par Daniel Fattore, 30 juillet 2008 à 09:24
  • Ce qui est intéressant sur Cul-de-sac, ce sont les commentaires des lecteurs. Je me souviens que les avis que j'avais eu sur cet ouvrage ne m'ont pas laissé indifférent, la preuve je l'ai lu. Mais sans que ce roman soit exceptionnel dans le style, l'idée même de se retrouver dans un tel cauchemar vous colle à peau...

    J'adhère complètement à ton commentaire.

    @+

    Posté par Gangoueus, 30 juillet 2008 à 11:06
  • Je serai peut-être un peu moins définitif que Liliba sur "Cul-de-sac", mais rejoindrai plutôt Fantasio ou Daniel : il faut voir dans ce livre un divertissement avant tout, à classer dans les lectures de vacances... En ce qui me concerne, je vais arrêter ici ma découverte de cet auteur...

    Merci à vous tous pour vos commentaires et votre visite !

    Posté par calepin, 30 juillet 2008 à 11:15
  • Il te semble bien : je n'ai effectivement pas aimé ce roman, que j'ai trouvé trop caricatural dans la présentation des situations et des personnages pour qu'il m'apparaisse un tant soit peu crédible. A défaut de crédibilité, j'aurais pu y trouver un autre intérêt... mais ça n'a pas été le cas !

    Posté par Brize, 07 août 2008 à 18:28
  • J'ai beaucoup aimé ce roman (désormais sous le nom de "Piège nuptial". Je me suis beaucoup attaché à ce pauvre Nick que se retrouve entouré des pires cinglés du pays ^^

    Posté par Lylou, 01 juin 2010 à 15:26
  • Un petit roman qui se lit bien même si j'ai trouvé le début un brin vulgaire (je ne suis pas prude d'habitude je vous assure !). Pour moi avec l'homme qui voulait vivre sa vie, c'est un des meilleurs de Kennedy.

    Posté par kp78, 07 octobre 2010 à 09:36

Poster un commentaire