Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

9 11 août 2008

Typhon - Joseph Conrad

Voici un court roman qui se prête aisément à l'exercice du résumé. L'austère capitaine Mac Whirr, commandant du vapeur Nan Shan affronte en pleine mer de Chine une tempête d'une rare violence, le fameux typhon...

Typhon - Typhoon - Joseph Conrad - Couverture

Il est des livres dont vous devinez l'hstoire dès les premières lignes. Typhon fait mieux en vous laissant deviner le récit à la seule lecture de ce titre lapidaire mais évocateur. Point de scénario alambiqué au dénouement inattendu ici. Le roman donne un peu le sentiment d'être pour Joseph Conrad un prétexte, un moyen de laisser libre court a de somptueuses descriptions marines, à de vigoureux tableaux du déchaînement des éléments. 

Typhon, c'est aussi une galerie de personnages, avec le capitaine Mac Whirr et son équipage. Si Conrad a un peu forcé le trait sur le côté obtus du capitaine dans les premières pages, les choses s'arrangent un peu en cours de récit, et le bonhomme, quoique toujours bourru,  gagne un peu en profondeur.

"L'ouragan qui met les flots en démence, qui fait sombrer les bateaux, et qui déracine les arbres, qui renverse les murailles et précipite l'oiseau de l'air contre le sol, l'ouragan avait rencontré sur sa route cet homme taciturne et son plus grand effort n'avait que pu lui arracher quelques mots."

A propos des personnages, on retrouve dans Typhon, le dur traitement du "sauvage" à la fois dans les faits et dans le vocabulaire employé, certes reflet d'une époque, mais toujours un peu dérangeant et surprenant pour le lecteur "moderne".

Plus que l'analyse des personnages et des rapports avec le chef héroïque, analyse un peu sommaire que le format réduit de l'ouvrage explique certainement, l'intérêt de ce roman d'aventure reste l'écriture, somptueuse, dont Gide, le traducteur, ne doit pas être étranger. Bien sûr, le style peut paraître lourd et très littéraire, et je comprends que l'on puisse être réfractaire à ce type d'écriture et lui reprocher un apparent manque de légèreté... C'est pour moi cependant un régal de lecture, de celles que l'on parcourt avec une respectueuse admiration.

Un livre également lu et apprécié par Gangoueus.

PS1 : ce livre est disponible en ebook gratuit à cette adresse.

PS2 : pour plus d'informations sur Gide traducteur, cet article sur un blog très documenté consacré à Gide.


Commentaires

    Culture

    Je ne savais pas que Gide avait traduit Conrad.
    Merci de ton blog avec des vrais morceaux de culture à l'intérieur.

    Posté par Constance 36, 12 août 2008 à 13:18
  • Gide et Conrad

    C'est Larbaud qui a présenté Conrad à Gide lors de son fameux séjour en Angleterre. Conrad, excellent francophone, connaissait bien les oeuvres de Gide.

    Et Gide a eu beaucoup de plaisir à écrire et signer cette traduction.

    Merci pour le lien vers mon blog.

    Bonnes lectures, que je ne manquerai pas de venir suivre ici.

    Fabrice

    Posté par Fabrice, 12 août 2008 à 15:49
  • Re : Gide et Conrad

    Merci pour cette précision Fabrice et soyez le bienvenu !

    (Encore de la culture, c'est Constance qui va être contente...

    Posté par calepin, 12 août 2008 à 16:48
  • J'avais déjà noté au coeur des ténèbres, et un de plus !
    PS : Tout à fait d'accord avec Constance, pour les fréquentes petites annecdotes...

    Posté par philo, 12 août 2008 à 19:35
  • J'ai lu ce petit roman très jeune et j'en garde un excellent souvenir.
    Je ne savais non plus que la traduction était de Gide.
    Je commence donc la journée légèrement moins ignorant qu'hier....

    Posté par Fantasio, 13 août 2008 à 07:07
  • Bon souvenir de lecture pour moi aussi !

    Posté par Brize, 13 août 2008 à 19:16
  • Un vieux Bibliothèque verte jadis

    Quand je l'avais lu gamin, j'avais été frappé par la "leçon d'équité" imposée par le capitaine, in fine, à ses passagers chinois... Je me demande si la traduction "Bibliothèque Verte" est celle de Gide ou pas, il faudra que je vérifie à mon prochain séjour à la "maison de famille" à la campagne!

    Posté par ta d loi du cine, 10 septembre 2008 à 08:08
  • je tenais a dire que tout lecteur qui lise ce livre seront drolement decu de l'incomprehension et la maniere dont le livre est ecrit c'est le plus pourries de la terre !!!!

    Posté par ash, 03 novembre 2009 à 11:44
  • Tempête sur "Typhon"

    ash a raison!
    On peut lire agréablement "Typhon" traduit par Gide, mais l'original ne supporte pas la comparaison: Gide était devenu un bon angliciste, sans doute, mais il était tout sauf un écrivain de marine, et son texte était connu comme un très mauvais exemple, qu'aucun bon traducteur ne pouvait pourtant reprendre tant qu'il n'était pas tombé dans le domaine public...

    Posté par Quilbignon, 14 juin 2012 à 06:53

Poster un commentaire