Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

10 02 septembre 2008

La reine des pommes - Chester Himes

La reine des pommes, c'est Jackson, un noir un peu "nature" du Harlem des années 50, victime du "coup de la levure", une arnaque proposant de transformer les billets de 10 dollars en billets de 100... C'est ce que l'on appelle "valoriser du pognon". Forcé de se renflouer, Jackson se retrouve au centre d'un incroyable imbroglio, que vont tenter de percer les inspecteurs Ed Cercueil et Fossoyeur, qui mènent dans ce roman leur première enquête sous la plume de Chester Himes...

La reine des pommes - Chester Himes - Couverture

"Sous cette étendue mouvante, dans les eaux troubles des garnis crasseux, une dense population noire se convulse dans une frénésie de vivre, à l'image d'un ban grouillant de poissons carnassiers qui parfois, dans leur voracité aveugle, dévorent leurs propres entrailles. On plonge la main dans ce remous et on en retire un moignon. C'est Harlem."

Ce roman est une véritable plongée dans les eaux troubles de Harlem. Un polar noir avec ses flics véreux et ses gangsters au vocabulaire fleuri. Et il faut (pour une fois) lire la courte biographie de l'auteur au début de l'ouvrage pour comprendre que celui-ci doit savoir de quoi il parle...

Portrait de Chester Himes"Chester Himes est né en 1909 dans le Missouri. Il fait ses études universitaires dans l'Ohio et, pour les financer, est barman puis garçon d'hôtel. Il fréquente assez vite les proxénètes, revend de l'alcool, tient une table de jeu, et se fait arrêter lors d'un cambriolage pour avoir braqué un couple de particuliers. Arrivé en prison à dix-neuf ans et sorti à vingt-six, il y a, comme Donald Goines ou Edward Bunker, découvert la lecture et est devenu un fervent admirateur de Dashiell Hammett."

Les dialogues de La reine des pommes, sont agrémentés de citations fantaisistes des Écritures et font un usage massif de l'argot. On y retrouve l'inévitable "greluche" mais aussi les "bigorne", "frelot", "maflus", "lingue" ou autres "blases". Quelques refrains de blues viennent compléter l'ambiance de ce bon polar qui ne ménage cependant pas le lecteur en alternant dialogues pittoresques et scènes plus noires...


Commentaires

    Très beau livre

    Posté par alain, 02 septembre 2008 à 17:03
  • Tentant...

    Posté par Fantasio, 03 septembre 2008 à 07:20
  • J'ai beaucoup entendu parler de cet auteur. Il va falloir que je m'y mette.

    Posté par Aliénor, 03 septembre 2008 à 14:52
  • ça me tente bien moi aussi, je ne connais pas du tout l'auteur, je note.

    Posté par liliba, 04 septembre 2008 à 20:45
  • Et puis j'aime bien le titre (souvent, la reine des pommes, c'est moi, alors là, ça change !)

    Posté par liliba, 04 septembre 2008 à 20:45
  • enfin dans le roman, le personnage mérite vraiment le titre : il est spécialement gratiné...

    Posté par calepin, 04 septembre 2008 à 21:29
  • Reine de pommes me fait penser à Cul-de-sac (encore!), on passe un bon moment de lecture sans éclat particulier. La plongée dans Harlem des années 50 est très instructive.

    Posté par Gangoueus, 08 septembre 2008 à 10:22
  • Noël est encore un peu loin, mais ...

    La collection Quarto de chez Gallimard a sorti, il y a environ un an, un recueil de tous les romans de la série Cercueil et Fossoyeur de Chester Himes, dont La reine des pommes est le numéro 1.

    On y trouve également un excellent texte de l'auteur en introduction.

    http://actu-du-noir.over-blog.com/article-22055310.html

    Posté par JML, 25 septembre 2008 à 09:23
  • Chester Himes sur France Culture

    Le samedi 21 mars 2009, à 15h, sur France Culture (93.5 FM)
    « Chester Himes, Noir sur noir »
    Un documentaire de Martin Quenehen et Gilles Davidas

    à écouter et podcaster à l'adresse suivante:
    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/vie_oeuvre/

    Solitaire, timide, agressif, puritain, méprisant, attrayant, apatride, obsédé, écrivain avant tout… et définitivement Noir. Voilà comment se décrit Chester Himes dans son autobiographie, dans ses romans, dans ses polars.
    Les « Oncle Tom », les garces à la peau banane, les truands en cavale, les aveugles, les caves et les flics aux yeux rouges et dont les flingues luisent dans la nuit sont ses miroirs. Chester Himes, Noir sur noir, leur donne la parole… histoire de goûter sans modération aux charmes rugueux et enivrants du premier écrivain black de la Série noire.
    Du Missouri à l’Andalousie, de Cleveland à Paris, en passant par la case prison pour 7 ans de réflexion, Chester en a emprunté, des chemins de travers. Il a décrit avec hargne et humour la survie en milieu carcéral, la ségrégation en Californie et les amours perdues. Mais c’est Harlem qui l’a anobli. De son vivant, non loin de Notre Dame de Paris, sur la « rive noire » de la Seine, Himes est ainsi sacré pape du Ghetto. Les détectives Ed Cercueil et Fossoyeur Jones seront dès lors ses points (3 cardinaux…

    Invités :
    Sylvie Escande. Directrice adjointe de l’ENS d’architecture Paris Malaquais
    Ambroise Kom. Professeur au College of the Holy Cross à Worcester
    Jake Lamar. Écrivain
    Côme Ndongo Onono. Maître conférence en littérature noire-américaine
    Patrick Raynal. Éditeur et écrivain
    Hélène Tison. Maître de conférence à l’université de Tours
    Melvin Van Peebles. Acteur et cinéaste
    Et la voix de Michel Fabre.

    Posté par Jesse Robinson, 26 février 2009 à 13:21
  • Très pro la pub Jesse... Bon, intéressant malgré tout, je n'userai donc pas de mon privilège de nettoyage des commentaires...

    Posté par calepin, 26 février 2009 à 21:54

Poster un commentaire