Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

14 08 septembre 2008

La fausse veuve - Florence Ben Sadoun

La fausse veuve - Florence Ben Sadoun - CouvertureSi vous avez fréquenté les blogs de lecture ces derniers temps, le nombre d'articles sur "La fausse veuve" de Florence Ben Sadoun ne peut vous avoir échappé... Quel enthousiasme ! Ce roman est-il si génial pour que les blogueurs se l'arrachent à ce point ? L'explication de l'engouement pour cet ouvrage ne tient  pas (qu') à sa qualité littéraire, mais au fait que le site Chezlesfilles.com et les éditions Denoël ont eu la gentillesse (pas totalement désintéressée bien entendu, mais cela fait tout de même bien plaisir) d'en envoyer gracieusement un exemplaire aux blogueurs amateurs de lecture...

Pour ceux qui n'en ont pas encore entendu parler, dans La fausse veuve, Florence Ben Sadoun, s'adresse à son amant disparu, le journaliste Jean-Dominique Bauby, victime d'un grave accident cérébral en 1995 ("locked-in" syndrome) et raconte en vrac ses visites à l'hôpital, le regard des autres, sa difficulté à vivre sa position ambigüe de maitresse et non d'épouse qui en fait pour elle aux yeux des autres une fausse veuve...

Après avoir lu ce petit roman, mon opinion en était si négative que j'ai décidé de faire le tour des blogs de lecture afin de savoir précisément comment il avait été accueilli... Il est intéressant de constater que les impressions vont du très bon au très mauvais (comme le note fort sagement Argantel). Certaines critiques sont  tout de même assez dures... dont celle de Sybilline, qui correspond le plus à mon opinion sur ce roman (son commentaire sur ce livre est cependant bien mieux écrit que je ne saurais le faire, sa modestie dût-elle en souffrir...)

Pour compléter un peu et apporter tout de même mon grain de sel, je dirai que le livre m'a laissé une curieuse impression de décalage entre l'apparente personnalité de son auteur que l'on imagine plutôt spontanée et enthousiaste et une écriture qui donne l'impression d'avoir été longtemps travaillée, raturée, modifiée, bref une écriture bien moins spontanée... Le mélange de tutoiement et de voussoiement lorsqu'elle s'adresse à son amant et l'humour bizarre ont fini de me déconcerter...

Florence Ben Sadoun donne également l'impression d'hésiter entre la volonté de dire et celle de cacher, comme si elle était victime  d'une sorte de pudeur schizophrénique... Le message du roman lui-même m'a paru un peu obscur oscillant entre le récit de témoignage et le règlement de compte...

Bref, ce roman m'a laissé une impression plus que mitigée, mais il faut dire qu'il ne correspond pas à mes goûts habituels en matière de lecture et que je ne l'aurais très certainement pas lu si l'on ne me l'avait offert... Enfin et pour être tout à fait partial, j'ai lu quelques critiques fort enthousiastes sur ce livre dont celle de liliba. A lire donc éventuellement pour se faire sa propre idée...


Commentaires

    moi non plus je ne l'aurais pas lu si on ne me l'avait pas offert ; et je ne sais même pas si j'en aurais entendu parler.

    Posté par Thaïs, 08 septembre 2008 à 13:45
  • A mon humble avis, ce livre ne passera pas l'hiver!
    Je porte cependant au crédit de "Chez-les-filles" que les ayant informé de la rudesse de ma critique, elles m'aient rassuré sur la liberté accordée à mes propos.
    Quand à ma modestie, oui, Calepin, elle souffre (et te trouve injuste envers toi)!

    Posté par sybilline, 08 septembre 2008 à 14:12
  • @sybilline : en fait avant d'accepter la proposition j'avais demandé à Violaine si j'avais entièrement liberté de paroles pour la critique. Elle m'a répondu qu'elle ne cherchait pas des critiques de complaisance. Cela m'a semblé honnête.

    Posté par Thaïs, 08 septembre 2008 à 14:20
  • Le billet de Sybilline m'avait donné à penser que ce bouquin n'était pas indispensable, le tien conforte donc ma décision de ne pas le lire.
    N'empêche que j'adorerais recevoir des bouquins gratuits moi... ))

    Posté par Fantasio, 09 septembre 2008 à 07:34
  • @Fantasio

    Peut-être que "chez-les-hommes. com" existe ?

    Posté par Thaïs, 09 septembre 2008 à 09:27
  • Après avoir parcouru tous les billets (dont le tien, qui me conforte dans mon impression finale) parus à son sujet, je ne regrette pas d'avoir décliné la proposition d'envoi de "La fausse veuve" de Chez-les-filles.com, dont le thème ne m'attirait pas.

    Posté par Brize, 09 septembre 2008 à 20:13
  • Le thème ne m'inspirai pas, alors, j'ai refusé. A lire vos billets, bien m'en a pris.

    Posté par philo, 09 septembre 2008 à 23:15
  • !!

    "Ephémerveille" en fait également une critique "en demi-teinte", et c'est peu de le dire:

    http://ephemerveille.hautetfort.com/archive/2008/09/03/les-papillons-noirs-de-florence-ben-sadoun.html

    Quant à moi, le sujet ne m'attire pas a priori... donc je laisse.

    Posté par Daniel Fattore, 11 septembre 2008 à 16:25
  • ??

    Merci pour le lien, je vais jeter un coup d'oeil... (et découvrir ce blog par la même occasion)

    Posté par calepin, 11 septembre 2008 à 17:27
  • Comme Philo, si le thème et le bouquin ne m'inspirent pas, pas la peine de me le proposer gratuitement : il n'y a rien de pire que de me sentir obliger de terminer un livre qui ne m'intéresse pas...

    Posté par sentinelle, 13 septembre 2008 à 20:35
  • Je crois que de toute façon, c'est plutôt un livre pour femme.

    Posté par liliba, 15 septembre 2008 à 12:10
  • liliba, je note tout de même que pas mal de blogueuses n'ont pas accroché sur ce roman... et j'aimerais bien connaître ta définition d'un livre pour femmes... (et inversement d'un livre pour hommes !)

    Posté par calepin, 15 septembre 2008 à 12:26
  • Je n'aurais sans doute pas lu ce roman si je ne l'avais pas reçu grâce à chez les filles.com. Mais je l'ai lu jusqu'au bout, et malgré mes craintes, je n'ai pas été exaspérée. C'est quand même une écriture sincère. Par contre je suis d'accord avec toi, sur ce que tu appelles "pudeur schizophrénique", et que j'ai préféré appeler "posture paradoxale".

    Posté par sylvie, 21 septembre 2008 à 21:15
  • J'ai eu un avis mitigé quant au style moi aussi, notamment le passage du vouvoiement au tutoiement, mais je trouve que la douleur est vive et palpable

    Posté par akialam, 26 octobre 2008 à 17:47

Poster un commentaire