Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

23 03 novembre 2008

Test d'un livre électronique ou ebook [Sony Reader PRS-505]

En promenade de reconnaissance pour de possibles achats de (vrais) livres à la FNAC, je suis tombé sur un exemplaire de démonstration du fameux "Reader" de Sony. Il s'agit du dernier livre électronique (ou ebook) de la marque japonaise : un appareil dont on parle beaucoup en ce moment. Mon sang de lecteur ne fit qu'un tour et je décidai aussitôt de me lancer dans un petit test express de cet objet que l'on annonce comme le remplaçant de nos chers livres papiers...

Livre électronique / numérique - Ebook - Sony Reader PRS-505

1. Le test

Aspect

L'appareil est présenté dans un élégant étui en cuir marron, étui qui s'ouvre... comme un livre. L'appareil a la taille d'un livre de poche très fin (8 mm) et reste donc assez léger (il pèse 250 grammes). Tout en métal (aluminium brossé), il semble bien fini et solide. Les parties supérieures et inférieures de l'appareil sont en métal chromé. On aime ou pas : c'est une affaire de goût.

L'écran

C'est l'élément le plus important d'un tel appareil. Pour ceux qui sont un peu réfractaires à la technique, je rappelle que les écrans de ces appareils ne sont pas du tout les mêmes que ceux de nos ordinateurs : ils utilisent une "encre électronique" (on peut aussi parler de papier électronique) à la place des habituelles diodes de nos écrans plats. Ces écrans ont comme avantages d'être très adaptés à la lecture et de consommer très peu d'électricité, mais ils sont monochromes et leur faible réactivité ne leur permet pas d'afficher correctement des images animées. Il faut savoir également que ces écrans utilisant l'encre électronique ne sont pas rétro-éclairés comme ceux de nos écrans d'ordinateur : on ne peut donc pas lire dans l'obscurité (comme pour les vrais livres). Sony propose en option une sorte de protection d'écran transparente qui fait office d'éclairage d'appoint mais celle-ci consommant de l'électricité, l'autonomie du "Reader" doit en être grandement diminuée.

La première remarque que je me suis faite en découvrant une page sur ce fameux écran a été : que c'est triste ! car l'image est très lisible mais un peu grisâtre. Le fond de la page n'est pas aussi blanc qu'une vraie feuille papier mais semble plutôt gris clair, ce qui donne cette impression de tristesse. En revanche, le texte est très lisible quel que soit l'éclairage. Aucun reflet ne vient perturber la lecture. L'écran est d'aillleurs légèrement mat, ce qui doit contribuer à limiter les reflets. Accessoirement cet aspect mat de l'écran évite les traces de doigts : je l'ai d'ailleurs (assez fourbement il faut bien le reconnaître) testé. Je tiens cependant à rassurer la FNAC : la maltraitance de leur appareil s'est arrêté là (je n'ai fait subir aucun crash-test digne de ce nom au bidule).

Une autre  remarque concernant l'écran : il est un peu dommage qu'il ne soit pas plus grand et qu'il n'occupe pas toute la surface de l'appareil : le confort de lecture n'en aurait été que meilleur. D'accord, la place non occupée par l'écran est reservée aux boutons, mais ne pouvait-on les placer sur les côtés (tranches) de l'appareil ?

Utilisation

L'appareil est doté de nombreux boutons pour naviguer dans les menus, zoomer ou tourner les pages. Ils doivent être assez bien pensés (ou je suis doté d'une intelligence pratique au-dessus de la moyenne mais j'ai tendance à privilégier la première hypothèse), car j'ai pu naviguer dans l'appareil sans avoir recours au mode d'emploi. Les deux boutons en forme de demi-cercle servant à tourner les pages m'ont semblé cependant un peu petits et bizarrement placés dans une concavité de l'appareil. On doit pouvoir faire plus pratique. Pour tourner les pages, on peut également utiliser les touches en bas à gauche ou saisir directement un numéro de page à l'aide des petites touches disposées en colonne (ça ne vaut pas la disposition en clavier numérique) à droite de l'écran  .

On peut facilement agrandir les caractères du texte affiché : un très bon point pour les personnes à la vue défaillante et un avantage non négligeable sur le livre papier.

En bricolant un peu les boutons, on découvre les différents menus de l'appareil et surtout son contenu. On remarque au passage que l'on peut lire des fichiers musicaux (pratique pour lire en musique ou écouter des livres audios) et afficher des photos (bien sûr uniquement en noir et blanc, mais l'aspect désuet des images ainsi affichées n'est pas forcément désagréable). Un détail concernant l'affichage des photos : comme l'appareil ne consomme pas d'électricité une fois l'image formée sur l'écran, celui-ci peut servir de cadre photo numérique (plutôt écologique en plus).

L'appareil que j'ai eu entre les mains contenait deux ou trois extraits de livres, juste de quoi faire quelques essais de lecture. Les menus sont assez bien faits, mais tout cela est un peu triste, absence de couleur oblige...

A l'usage, l'appareil est assez plaisant, et la lecture est bien plus confortable et reposante que sur l'écran d'un ordinateur. Le texte est très net et toujours lisible : on est très proche du confort de lecture d'un véritable livre papier. Cependant, deux points m'ont un peu chagriné :

Lorsque l'on change de page, l'écran réagit curieusement. Il devient un court moment entièrement noir avant d'afficher la page demandée. Ce "flash noir" est assez déroutant. Peut-être s'y habitue-t-on à la longue, mais j'ai trouvé que cela cassait un peu le rythme de la lecture.

Une autre chose : j'ai trouvé l'appareil un peu lent. Lorsque l'on navigue dans les menus notamment, il a besoin d'un petit temps de réaction qui n'est pas gigantesque, mais on ne peut pas dire que l'appareil réagisse immédiatement. Il faut de plus espérer que ce temps de réaction n'augmente pas lorsque l'appareil contient un grand nombre de documents...

2. Quelques caractéristiques techniques

De retour chez moi après ce petit test, je me suis rendu sur le site de Sony (sur cette page plus précisément) afin de savoir ce que la bête avait dans le ventre...

L'appareil est doté d'une mémoire interne de 192 Mo, lui permettant de stocker environ 160 livres électroniques selon le constructeur. 160 livres, c'est beaucoup, mais 192 Mo, c'est vraiment peu à l'heure où les lecteurs mp3 d'entrée de gamme ou les clés usb récentes offrent des capacités de stockage bien plus importantes...

On pourra cependant facilement augmenter cette capacité en ajoutant une carte mémoire (MemoyStick ou SD).

Les formats reconnus par l'appareil sont les suivants : EPUB eBook, BBeB eBook, Adobe® PDF, Microsoft® Word, TXT et RTF (personnellement, je ne connaissais pas les deux premiers).

Je note que le format HTML n'est pas reconnu. Moi qui m'imaginais pouvoir lire hors-connexion sur un écran reposant pour mes yeux fatigués tous ces billets ou autres sites web que je n'ai pas toujours le temps de lire : c'est raté.

L'autonomie est annoncée en nombre de pages vues (en effet, une fois la page affichée, il n'y a plus de consommation d'électricité : un des avantages de la technologie encre électronique). On peut lire plus de 6000 pages avant de devoir recharger l'appareil. Au sujet de l'autonomie, je note d'ailleurs que l'appareil présenté à la FNAC n'était pas relié au secteur  (comme c'est par exemple le cas pour les ordinateurs portables exposés dans le magasin) et présentait une jauge d'énergie au maximum lorsque je l'ai essayé, en fin de matinée.

Dernière caractéristique de taille : le prix. A 299 euros, il faut lire pas mal de livre électroniques gratuits pour l'amortir...

3. La concurrence

Il existe d'autres livres électroniques sur le marché français : l'Iliad de iRex Technologies et le Cybook Gen3 de Ebooken. Le Kindle d'Amazon n'est pas encore distribué en France.    

4. Les questions en suspens

Le livre électronique appelle de nombreuses questions dont certaines rappelleront beaucoup de souvenirs aux "consommateurs" de musique numérique (je pense aux fameux DRM). Comment se procurer des livres ? Combien coûtent ces livres électroniques ? Les (vrais) livres sont-ils tous déclinés en version électronique ? Est-il facile de trouver des livres électroniques gratuits ? La mise en page est-elle correcte ? Faut-il acheter maintenant ? A quand la couleur ? A quand un écran tactile et un stylet pour pouvoir enregistrer des annotations ? Va-t-on enfin se mettre d'accord sur la manière d'écrire ebook (e-book, E-book, Ebook, eBook, etc.) ? Peut-on jouer au Sudoku sur un livre électronique ?...

Autant de questions essentielles que je laisserai en suspens ici afin de ne pas rendre cet article plus long qu'il n'est déjà. Mais cela fera très certainement l'objet d'un prochain billet...

5. L'avenir du livre ?

Que l'on soit simple lecteur ou professionnel de l'édition, le livre électronique ne peut laisser indifférent. En tant que lecteur, difficile de s'imaginer que cet amas de métal froid et de plastique vaguement inodore va remplacer nos chers bouquins. Et pourtant, l'idée de partir en vacances avec dans le creux de sa poche l'essentiel de sa bibliothèque ne laisse pas indifférent... Alors, est-ce cela l'avenir du livre ? Il est fort probable que livre papier et livre électronique vont encore longtemps se côtoyer, mais le livre papier peut raisonnablement commencer à s'inquiéter pour son existence...

A lire également : Livre numérique : ça ne fait que commencer ! [Sony Reader PRS-700]


Commentaires

    Autres interrogations d'un parfait ignorant

    "Poche", as-tu dit.
    Est-ce que ça rentre dans une poche, justement? Et quel est le poids de la bête?...

    Posté par Daniel Fattore, 03 novembre 2008 à 13:40
  • Dimensions

    Dimensions du Reader : 122mm x 175.3mm x 7.6mm
    (Dimensions d'un Livre de poche : 110mm x 180mm)
    Poids : 250g

    Comme pour les livres de poche, ça rentre donc dans une (grande) poche...

    Posté par calepin, 03 novembre 2008 à 13:59
  • Merci du test, j'étais assez curieuse de savoir à quoi ressemblait l'usage de la bête.
    J'adore lire sur un support papier, mais pourquoi pas essayer un ebook un jour ? 2 objections : le prix bien sûr, et je me dis que ça ferait un écran de plus dans mes journées d'au moins 6h sur le pc (voire bien plus...).
    Mais comme tu dis que l'écran n'est pas le même, ça reste à tester ! Je ne suis pas du tout réfractaire en tout cas.

    Posté par Cocola, 03 novembre 2008 à 14:20
  • Bonjour Cocola,
    Il est vrai que le livre électronique ajoute un écran de plus à nos yeux déjà fort sollicités, mais la lecture sur ce type d'écran est vraiment plus reposante que sur un écran de PC. A tester en effet.

    Posté par calepin, 03 novembre 2008 à 15:30
  • Pas pour moi !
    Dans les poches, dans les poches, c'est pour les hommes !
    Il y a déjà trop de choses dans les sacs à main et puis les écrans cela fait un peu trop pour mes yeux fragiles.
    et l'odeur du papier ? La chaleur de la reliure (enfin pas tout le temps), du feu de cheminée, des romans chaleureux, à côté du froid écran alors non !
    Je crois plus à ce type de livre pour l'enseignement. Plutôt que d'avoir des tas de bouquins à apporter, des livres de cours sous forme électronique je suis d'accord.
    Je sais ce n'est pas très moderne comme réaction mais le bien-être de la lecture passe aussi par l'environnement qui doit être agréable. Na !

    Posté par Thaïs, 03 novembre 2008 à 17:08
  • Thaïs, je comprends ta réaction et note ta remarque pertinente sur l'intérêt de ce type d'appareils pour les écoliers par exemple qui n'auront plus à se casser le dos avec des cartables trop lourds (quoiqu'ils aient des roulettes maintenant - les cartables, pas les écoliers) mais pour tes yeux fragiles : essaie le bidule, tu seras étonnée du confort par rapport à un écran habituel...

    Notes cependant que je n'essaie pas de te convertir, car moi-même, bien qu'ouvert à tout ce qui est "techno", je me vois mal troquer mes livres préférés en édition papier contre cet engin aussi prometteur soit-il (mais il ne faut jamais dire jamais...)

    Posté par calepin, 03 novembre 2008 à 17:49
  • Deuxième article que je lis aujourd'hui sur la bête, la bestiole plutôt vu son poids. http://bookiebouquine.canalblog.com/ évoque aussi l'intérêt pour étudiants et élèves. Au sujet du poids des cartables, il est inversement proportionnel à l'âge dudit enseigné...
    Comme toi je me dis on ne sait jamais, à condition que le vrai livre ne soit pas totalement remplacé. Le machin n'aura jamais (quoique méfions nous tout peut arriver) l'odeur du papier neuf !

    Posté par keisha, 03 novembre 2008 à 18:05
  • Ah je suis contente de lire ton article: j'envisage dans acquérir un à plus ou moins long terme!

    Soyons clair: rien ne remplacera la sensation que l'on a lorsqu'on ouvre pour la première fois un bouquin neuf, que l'on prend plaisir à regarder sa bibliothèque se remplir, ...

    Cela dit, pour des lecteurs voraces ou des professionnels du monde de l'édition, de la critique, ... l'outil est fantastique et écologique.

    Je me demande s'il existe une fonction qui permettrait de rechercher directement la définition d'un mot présent dans le texte ou éventuellement sa traduction, si on lit dans une autre langue. Si c'était le cas, ce serait réellement un plus!

    Posté par Keltia, 03 novembre 2008 à 19:52
  • D'accord avec toi, Keltia, cet outil est très intéressant pour les gros lecteurs. Pour le côté écologique par contre, d'accord on n'utilise plus de papier, mais quid du recyclage du bidule, des batteries, des éventuels composants polluants, de l'énergie nécessaire à sa fabrication et à son transport depuis l'Asie, etc. L'écologie, ça donne le vertige non ?

    Posté par calepin, 03 novembre 2008 à 20:26
  • J'attends les autres articles avec impatience, me postant toutes ces questions. J'ai très envie de le demander au Père Noël, partir enfin quelque part sans porter des kilos de livres me tente infiniment, mais si c'est pour avoir le choix entre 4 classiques qui se battent en duel, hum...

    J'ai mis du temps avant de me laisser séduire par l'idée du livre électronique, mais le côté pratique est indéniable !

    Posté par Cuné, 04 novembre 2008 à 06:33
  • Le livre électronique va-t-il détrôner la Nintendo DS à Noël ? (Ce serait assez incroyable non ?)
    PS : Cuné, je constate avec amusement que, déformation de blogueuse invétérée oblige, tu en arrives même à te "poster" tes questions...

    Posté par calepin, 04 novembre 2008 à 07:17
  • Juste un outil

    Ce machin va se développer et indéniablement rendre d'immenses services aux professionnels (dépanneurs, ingénieurs.... qui pourront avoir toute une documentation technique sous la main. OK aussi pour les écoliers, lycéens et étudiants, ce livre électronique sera un bonheur de légèreté et de livres de cours compactés.
    A la limite, en vacances, plutôt que de trimbaler une dizaine de bouquins.
    Mais pour un "vrai" lecteur, je ne pense pas qu'il soir un jour un véritable concurrent du livre papier. Il va, à mon avis, s'améliorer, son prix baissera et il fera une belle carrière dans le champ du travail et des études. Il y aura cohabitation mais pour les loisirs il ne fera JAMAIS le poids.
    Ce sera juste un bel outil très pratique voir bientôt indispensable... mais juste un outil.

    Posté par Fantasio, 04 novembre 2008 à 07:28
  • (Oui, lapsus intéressant !! ;o)

    Posté par Cuné, 05 novembre 2008 à 06:46
  • Bonjour Calepin, je viens de regarder le choix des livres à télécharger. Il y a encore du chemin à faire. Les livres sont aussi chers que le livre "papier". Pour le moment il n'y a pas l'air d'y avoir de livres de poche et puis il manque l'odeur du papier. Avec certains livres, c'est enivrant. Bonne journée.

    Posté par dasola, 06 novembre 2008 à 07:55
  • Pionniers...

    Gageons que dans 20 ans nous lirons sur nos livres électroniques et qu'on se demandera comment on faisait avant !!!
    Les premiers possesseurs de ces e-books se sentiront bientôt comme les utilisateurs du minitel quand ils sont passés à Internet.

    Posté par Constance 36, 06 novembre 2008 à 19:07
  • Je suis sûr que non Constance !

    Posté par Fantasio, 07 novembre 2008 à 07:44
  • @ dasola : bonjour, j'ai fait quelques comparaisons : il me semble que les livres numériques sont de 5 à 10 % moins chers que leurs homologues papier. Mais leurs homologues papiers ne sont en effet et malheureusement pas des livres de poche...

    @ constance et @ fantasio : désolé fantasio pour ce manque de solidarité masculine, mais j'ai tendance à penser comme Constance... (à très long terme également) Peut-être dans 20 ans les livres papiers devenus rarissimes s'échangeront entre bibliophiles passionnés, de la même manière que les disques vinyl aujourd'hui...

    Posté par calepin, 07 novembre 2008 à 09:04
  • Mais pas du tout. Le CD est une amélioration technologique du vinyl. Le "livre électronique" est un produit nouveau.
    Mais la télévision n'a jamais chassée la radio, le football en jeu video n'empêche pas du tout (au contraire) les gamins de jouer avec un vrai ballon. Le train n'a pas été remisé au musée par la voiture. Ni par l'avion.
    Ne disparaissent que les choses inutiles. Encore une fois, le "livre électronique" aura (peut-être) toute sa place mais rien que sa place.
    PS : une bibliothèque est AUSSI la plus belle des décorations d'une pièce...

    Posté par Fantasio, 08 novembre 2008 à 07:32
  • retour d'expérience

    salut tout le monde, j'ai acheté ce petit reader il y a 15 jours. j'ai hésité avec d'autres modèles et notamment avec le cybook gen3 mais finalement ce qui l'a emporté, c'est que celui-là je l'ai vu en vrai et j'ai pu le toucher à la FNAC, du coup, une sorte d'achat impulsif raisonné...
    bref, le soir même, j'ai téléchargé tout ces livres que j'adorerais avoir en vrai dans ma bibliothèque pour que mes futurs enfants puissent rêver devant et s'y plonger comme je l'ai moi-même fait toute ma vie à la vue d'un tas de livres, sauf que je ne les ai pas faute de place: et bien maintenant je les ai, et gratuitement, en plus! j'ai commencé par des Alexandre Dumas et des Jules Verne, libres de droits et gratuits, les livres payants étant à la fois trop peu nombreux et beaucoup trop chers.
    là-dessus, trajets en train, métro, terrasse de café, lecture sur le canapé ou dans le lit, j'ai déjà lu plus de 3000 pages avec cet appareil, sans avoir à le recharger et il me reste 2 barres de batterie. j'ai même parfois voulu me mouiller le doigt pour tourner la page tellement je me suis vite fait à la bête. bref, je suis conquis.
    Alors c'est vrai, il y l'absence de couleur, le nombre limité à 3 de tailles de caractères, l'impossibilité de souligner un mot ou une phrase (même si on peut mettre des signets, il faut retrouver dans la page ce qu'on avait voulu noter). mais tout ça va évoluer, ce n'est que mon premier ebook et certainement pas le dernier. Fan, vous dis-je!

    Posté par maatkare, 13 novembre 2008 à 14:45
  • language

    bonsoir

    je voudrai m acheter ce petit jouet mais je ne sais pas s il prends en compte les caracteres chinois
    est ce qu il y aurai quelqu un qui pourait m eclairer

    merci

    Posté par shioya, 27 septembre 2009 à 00:23
  • du chinois

    non, le sony ereader ne comprend pas la gestion des caractères chinois ou japonais. en revanche il existe des manips pour les lui faire ingurgiter. Je n'ai pas personnellement encore testé ces astuces, il faut fouiller sur le net, par exemple ici: http://www.hi-pda.com/forum/viewthread.php?tid=397115&extra=page%3D1 si on comprend le chinois.

    Posté par maatkare, 12 octobre 2009 à 12:14
  • Leurre technologique

    Pour répondre à Fantasio qui dit : "Le CD est une amélioration technologique du vinyl", eh bien c'est faux, il est certes plus pratique à utiliser et à conserver, mais le son est de bien meilleure qualité sur le vinyle (qui n'a d'ailleurs pas disparu). "Ne disparaissent que les choses inutiles" : j'ai aussi un projecteur cinéma 8mm... qui n'a pas disparu et comporte un gros catalogue de films qui ne seront jamais réédités en DVDs, non qu'ils soient artistiquement nuls, mais économiquement non rentables. Enfin, "une bibliothèque est AUSSI la plus belle des décorations d'une pièce..." Ça, c'est le comble, vous les achetez au mètre vos livres, ou en choisissant la couleur du dos... ??? Désolé, mais on ne parle pas ici de papier peint. Ainsi, quand on mélange facteurs économiques non maîtrisés, attrait de la technologie non réfléchi et méconnaissance des possibilités techniques réelles des appareils, ça donne un beau charabia de béotien...

    Posté par Fanch, 28 mai 2010 à 08:21
  • Droit d'utilisation d'image

    Monsieur Calepin,
    Nous souhaiterions utiliser l’image illustant l'article "Test d'un livre électronique ou ebook [Sony Reader PRS-505]"
    Cette image serait insérée dans un document PowerPoint à destination de jeunes adultes, à titre de sensibilisation au Développement Durable, lors de cours (type GRETA).
    Nous souhaiterions connaitre les conditions d’utilisation de cette image, le cas échéant.
    Je reste à votre disposition pour tout complément.
    En vous remerciant par avance,

    Posté par georges, 26 février 2013 à 16:48

Poster un commentaire