Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

21 12 janvier 2009

La vie en sourdine - David Lodge

Roman remarqué de la rentrée littéraire 2008 (comment ça je ne suis pas en avance ?), "La vie en sourdine" a reçu un accueil plutôt enthousiaste, notamment des blogs de lecture (voir plus bas). J'en ai donc profité pour découvrir cet auteur britannique, âgé de 73 ans...

La vie en sourdine - David Lodge - Couverture

Si je donne l'âge du monsieur en guise d'introduction à ce billet, c'est qu'il s'agit là d'un élément important pour aborder ce roman. Car "La vie en sourdine" est très autobiographique, et les préoccupations du héros (ses problèmes d'audition, sa vie sexuelle déclinante, sa retraite...) ne sont pas celles d'un jeune premier. Je conviens que présenter le roman par cette seule énumération est un peu réducteur (voire carrément vache), mais il s'agit tout de même de thèmes importants du roman, la question de la surdité dominant l'ensemble.

Car le personnage principal, Desmond Bates, est sourd. Pas totalement, mais au point tout de même qu'il ne peut avoir une vie sociale normale sans appareillage (un prétexte à quelques scènes plaisantes). La thèse de l'auteur-narrateur est que "la surdité est comique, la cécité est tragique", ce qu'il nous démontre brillamment, par l'exemple, mais aussi, bien malgré-lui, par ses mésaventures. Une surdité d'autant plus handicapante que Desmond est linguiste. À la retraite certes, mais tout de même sensible au discours. On pense à la surdité tragique de Beethoven, un parallèle analysé dans le roman. Malgré la thèse de l'auteur, et quelques scènes cocasses, c'est malgré tout la tristesse qui l'emporte. Le roman est plus sombre que véritablement comique.

Un roman plébiscité par les audioprothésistes...

La surdité est abordé dans le roman dans tous ses détails, parfois très techniques, ce qui donne à l'ouvrage un réel caractère pédagogique. On sort de cette lecture sensibilisé au problème. En revanche, le sujet, quoique bien traité, manque un peu de... comment dire cela tout en restant politiquement correct... enfin... la surdité, c'est handicapant, d'accord, mais ce n'est pas non plus un thème follement excitant (ça y est, je l'ai dit).

En revanche, le livre est très bien écrit. C'est fin, intelligent, parfois très drôle, mais quelques passages sont un peu longs voire répétitifs (les visites chez le père de Desmond par exemple). Monsieur Lodge fait apparaître en cours de récit une jeune étudiante américaine sexy et un peu cinglée pour réveiller le lecteur, mais cela reste assez calme tout de même.

Bilan : si j'ai parfois trouvé  le temps un peu long en compagnie de ce linguiste à la retraite, j'ai réellement apprécié le style de David Lodge, que je relirai sans aucun doute (les conseils pour le choix du prochain sont les bienvenus).

Les avis sur la blogosphère sont généralement élogieux, vous pourrez ainsi lire ceux de : Cuné, Sentinelle, Keisha, Sibylline, Armande ou Laure.

Je note juste pour conclure (et pour mémoire) un petit extrait que je n'arrive pas à placer dans le billet, car peu représentatif du roman :

"Rien ne pouvait mieux illustrer ma thèse selon laquelle l'essentiel de l'art contemporain est soutenu par un immense échafaudage de discours sans lequel il s'effondrerait tout simplement et ne posséderait plus rien qui pût le distinguer des détritus."


Commentaires

    Les commentaires élogieux allaient finir par avoir raison de mes réticences intiales (liées aux thèmes traités)... auxquelles je trouve précisément un écho dans ton billet.
    De Lodge j'ai un souvenir, lointain mais plutôt bon, de "Changement de décor" et j'avais bien aimé "Hors de l'abri", roman d'apprentissage largement autobiographique.

    Posté par Brize, 12 janvier 2009 à 09:13
  • Je n'ai lu qu'un seul Lodge, c'est "Thérapie", et franchement je n'ai pas été déçue ! C'est drôle et plein d'ironie. C'est l'histoire d'un type qui a mal au genou, et qui souffre d'un "mal - être" chronique. Et il va donc essayer de s'en sortir en suivant diverses thérapies.
    Et pour revenir à son dernier roman, vu toutes les bonnes critiques qu'on lit à droite et à gauche, je pense que je me laisserai tenter !

    Posté par deume, 12 janvier 2009 à 10:18
  • J'ai effectivement beaucoup aimé ce roman, il faut dire que le thème de la vieillesse me touche beaucoup, alors forcément, j'y suis fort sensible.
    Ce roman était également mon premier roman lu de l'auteur, je ne me suis pas encore décidée quant au deuxième mais je n'y manquerai pas un jour ou l'autre, c'est certain !

    Posté par sentinelle, 12 janvier 2009 à 11:48
  • J'ai lu tous les premiers livres de David Lodge avec jubilation, ils sont tous excellents et puis je l'ai perdu de vue. J'ai assisté à une rencontre avec lui pour ce livre-ci, çà m'a donné envie de le relire, mais j'attendrai le poche.

    Posté par Aifelle, 12 janvier 2009 à 13:30
  • C'est un de mes auteurs anglo -saxons favoris, tout est bon chez lui, il y a une trilogie Changement de décor, etc..., ou Nouvelles du Paradis ou Thérapie, ou Hors de l'abri ou ... bref, largement de quoi bien réfléchir et s'amuser !

    Posté par keisha, 12 janvier 2009 à 15:31
  • J'ai lu TOUS les bouquins de David Lodge (sauf celui-ci) et franchement c'est un immense écrivain. Tu te régaleras avec "Thérapie" ou pratiquement tous les autres.

    Posté par Fantasio, 13 janvier 2009 à 07:39
  • J'ai lu tous les premiers avec beaucoup de plaisir puis je me suis lassée et comme Aifelle je l'ai perdu de vue ; mais celui là j'ai envie de le lire !

    Posté par Thaïs, 13 janvier 2009 à 08:41
  • Voila un article très intéressant et approfondi sur ce roman et merci pour la coupe de l'oreille interne ( c'est complexe ce qui se passe là-dedans). j'aime plus ou moins Lodge selon les cas. Il a un côté catho assez soutenu mais il est souvent fin et romancier habile...

    Posté par dominique, 13 janvier 2009 à 10:27
  • Lodge

    "Un tout petit monde" est vraiment très bon - c'est par celui-là que j'ai commencé. "Jeu de société" se situe dans le même univers (les professeurs d'université, autour de la fac de Rummidge), avec les mêmes personnages.

    Posté par Daniel Fattore, 13 janvier 2009 à 14:46
  • Je crois avoir lu tous les romans de David Lodge, mon préféré est indéniablement "Un tout petit monde" qui décrit avec un humour féroce le milieu universitaire.

    Posté par Armande, 13 janvier 2009 à 15:47
  • Ah David Lodge, on aime ou on aime pas!! Bien que tout ces livres se ressemblent, c'est toujours pour moi, un régal de lire un de ces ouvrages!

    Posté par juliann, 13 janvier 2009 à 20:10
  • Plébiscite !

    Lodge semble, à lire vos commentaires, réellement plebsiscité...

    Merci pour vos suggestions de lecture (un blog, c'est vraiment très efficace pour choisir ses bouquins)! Je retiens donc "Changement de décor", "Hors de l'abri", "Nouvelles du paradis", "Thérapie" et "Un tout petit monde" (rien que ça).

    "Thérapie" et "Un tout petit monde" semblent ressortir du lot, je tenterai prochainement un des ces deux-là...

    Posté par calepin, 13 janvier 2009 à 21:27
  • Je pense que les meilleurs de Lodge sont sa trilogie "Changement de décor", "Un tout petit monde" et "Jeu de société". J'ai lu aussi "Thérapie et "La chute du British Museum". Ce dernier était un peu moins bon.

    Posté par Manu, 13 janvier 2009 à 21:59
  • Merci pour tes conseils Manu. Je ne savais pas que "Un tout petit monde" faisait partie d'une trilogie... Il faudrait peut-être que je commence par "Changement de décor"...

    Posté par calepin, 13 janvier 2009 à 22:12
  • Assez d'accord avec ton avis dans l'ensemble, Calepin. Lodge est un auteur divertissant mais pas un grand écrivain, et, à part celui-ci, je n'ai lu que "Thérapie" qui présente les mêmes qualités et défauts que "La vie en sourdine"
    NB Tu renvoies à l'article de Sibylline (attention à la place des i et y ), mais il ne s'agit pas de moi !!

    Posté par sybilline, 14 janvier 2009 à 10:42
  • Oups

    Merci pour cette précision Sybilline, je n'avais pas vu cette différence d'orthographe et pensais effectivement que tu étais l'auteure de cette critique... J'ai corrigé.

    Posté par calepin, 14 janvier 2009 à 12:23
  • Ce livre est dans ma biblio tournante, je vais donc le livre prochainement. En revanche, je viens de lire Thérapie, que je n'ai pas du tout aimé et trouvé parfaitement rasoir...

    Posté par liliba, 16 janvier 2009 à 15:05
  • Le sujet, je connais! Et quand je connais le sujet, je suis difficile! Mais bon, je l'ai noté et je l'achèterai certainement quand il sortira en paperback, en VO, dans quelques mois.

    Posté par Karine :), 25 janvier 2009 à 02:54
  • Je viens de le finir et je l'ai trouvé pas mal

    Posté par Stephie, 22 juin 2009 à 07:48
  • Il ya aussi la nouvelle "l'homme qui ne voulait plus se lever", que j'avais beaucoup aimé ! En même temps, j'aime Lodge, donc je ne suis pas objective !

    Posté par Roudoudou/Anne, 22 juin 2009 à 15:03
  • Je me suis ennuyée dans ce livre ! C'est long et il ne se passe pas grand chose. J'ai un peu honte car David Lodge est une référence et c'est le premier livre de lui que je lisais. Je tenterai ma chance sur un autre de ces romans

    Posté par kp78, 07 octobre 2010 à 09:30

Poster un commentaire