Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

20 11 février 2009

Un bonheur insoupçonnable - Gila Lustiger

"Whaou, ils ont de belles couvertures maintenant les romans de chick lit !" dis-je à ma chère et tendre, visant sur son chevet un livre à la couverture certes rose, mais inhabituellement pastelle pour le genre... Et elle de répondre : "Et tu n'as pas vu les illustrations à l'intérieur... et ce n'est pas de la chick lit, c'est Un bonheur insoupçonnable de Gila Lustiger !" Intrigué, je me saisis de l'objet, le feuillette afin d'avoir un aperçu de ces fameuses illustrations, puis sans grande conviction, entreprends de lire quelques lignes de ce roman d'apparence bien féminine à mon goût... J'étais déjà happé par l'écriture simple et rafraichissante de Gila Lustiger, lorsque me parvint un "Je ne l'ai pas fini, mais tu peux le lire si tu veux..." mi-amusé, mi-résigné...

Gila Lustiger - Un bonheur insoupçonnable - Couverture

"Un bonheur insoupçonnable" est donc un roman un peu inhabituel par sa couverture, par quelques fantaisies typographiques, des notes de bas de pages à rallonges et par ces fameuses illustrations. Imposer des images à l'imaginaire d'un lecteur de romans me semble un peu risqué (je précise "de romans" car cela doit moins perturber un lecteur de BD...), mais dans mon cas, cela n'a pas vraiment gêné ma lecture. Comme je suis trop fainéant pour vous scanner une de ces illustrations (sans compter les insolubles questions de droits d'auteur que cela soulèverait) je vous donne l'adresse du blog de l'illustratrice, Emma Tissier.

Les personnages principaux de ce roman sont M. Grindberg, sa femme de ménage Mirabella et cinq collégiens, Mathilda, Paul, Simon, Lucas et Juliette... et Holstein, la chienne de M. Grindberg. Pas facile à résumer ce roman : M. Grindberg est un vieux garçon un peu excentrique, Paul est inconsolable depuis le décés de sa grand-mère, Mathilda voudrait que Paul soit heureux, Mirabella est amoureuse de M. Grindberg (et oui, il y a même une histoire d'amour) et il est question d'un mystérieux "Livre des questions" que s'échangent les enfants... En fait, Gila Lustiger réussit le grand écart entre récit pour les plus jeunes et roman philosophique. Des pensées désarmantes de la petite Mathilda à la dialectique de Socrate, l'apparente simplicité du style doit cacher des "pensées profondes", (comme dirait Muriel Barbery) dont la moitié ont dues m'échapper, mais cette fugitive impression n'a en rien gâché le plaisir que j'ai éprouvé à la lecture de ce roman, également apprécié par Cuné, Cathulu et Leiloona.

"Un bonheur insoupçonnable" de Gila Lustiger (2008)  J'ai beaucoup aimé
Stock,191 pages, 17 €


Commentaires

    Si tu continues sur ce chemin, tu vas devenir incollable en chick-lit

    Posté par In Cold Blog, 11 février 2009 à 22:15
  • J'ai aussi été tentée par ces belles illustrations, j'ai pris le livre et j'ai lu les premières pages : catastrophe, pas pour moi ce livre !

    Posté par Ys, 11 février 2009 à 22:26
  • @ In Cold Blog : mais ce n'est pas de la chick lit' !!!

    @ Ys : tiens, tiens, j'aimerais bien savoir ce qui t'a tant déplu... notes que Cuné a d'abord abandonné sa lecture, avant de s'y replonger pour finalement finir sur une note positive...

    Posté par calepin, 11 février 2009 à 23:16
  • Déjà noté, tu me renforces dans mon envie de le lire.

    Posté par Aifelle, 12 février 2009 à 06:29
  • Ce livre a été une très belle lecture.
    Le message est bien plus profond que sa couverture rose. Il y a du Barbery en Lustiger, oui.

    Posté par Leiloona, 12 février 2009 à 07:30
  • Ys, c'est vrai que les premières pages peuvent apparaître rébarbatives, on se sent extérieur au ton un peu "conte", on craint le pensum un peu niais... Et on se prend au charisme des personnages, c'est ce qui m'est arrivé en tous les cas
    Loin d'être niais, garanti sur facture ;o)

    Posté par Cuné, 12 février 2009 à 07:36
  • Oui, c'est un roman qui cache bien son jeu... Ys, ce n'est pas que l'on veuille absolument te le vendre , mais il faut que tu persévères !

    Posté par calepin, 12 février 2009 à 07:51
  • Il me semble qu'en chick lit le rose est plus flashy que pastel...

    Posté par keisha, 12 février 2009 à 07:55
  • Exact Keisha, c'est justement ce que j'ai trouvé bizarre... mais puisqu'il est désormais prouvé que ce roman n'est pas du tout de le chick lit', on peut se permettre sans trop prendre de risque de cataloguer les couvertures roses flashy dans la catégorie chick lit' et laisser le bénéfice du doute aux autres...

    Posté par calepin, 12 février 2009 à 10:54
  • Ah oui en effet, la couv' est bien loin des couleurs criardes que l'ont retrouvent le plus souvent sur les tables des librairies. ça changent et je trouve ça sympa ^^

    Posté par La liseuse, 12 février 2009 à 20:01
  • C'est bien de commencer par le rose pâle avant de te jeter dans le rose flashy !!!
    Même si ce n'est pas de la chick litt ça t'a doucement habitué à lire un livre rose. Il me rappelle mes jeunes années tant la couverture me fait penser à un livre jeunesse.
    Ta quête rose aura eu le mérite de nous faire découvrir un livre qui me semble bien sympathique.

    Posté par Constance 36, 12 février 2009 à 20:45
  • Il me tente, je l'avoue, mais le prix des livres grand format me fait hésiter.

    Posté par Manu, 14 février 2009 à 09:55
  • Il me tente aussi... mais je vais attendre une éventuelle édition poche. Si le prix grand format fait hésiter en Europe, ici, c'est l'enfer!!!

    Posté par Karine :), 14 février 2009 à 18:34
  • Il me le faut ! Ma moitié ne le sait pas mais je viens de trouver le cadeau de la Saint-Valentin qu'il va me faire...

    Posté par Armande, 14 février 2009 à 18:37
  • je le note, ton anecdote à propos du livre m'a bien amusée!!! je crois en fait que je l'ai déjà noté!!!

    Posté par lael, 16 février 2009 à 11:16
  • Une de mes plus belles découvertes cette année!

    Posté par pimprenelle, 02 mars 2009 à 19:11
  • @ Pimprenelle : je viens en effet de lire ton avis sur ce roman sur ton tout jeune blog. Bienvenue !

    Posté par calepin, 02 mars 2009 à 19:22
  • J'ai adoré ce livre lu il y a peu grâce aux conseils de Leiloona.

    Posté par Stephie, 04 mars 2009 à 09:30
  • @ stephie : j'ajoute le lien vers ton billet : http://milleetunepages.canalblog.com/archives/2009/02/18/12592183.html

    Posté par calepin, 08 mars 2009 à 18:53
  • Merci beaucoup

    Posté par Stephie, 08 mars 2009 à 18:56

Poster un commentaire