Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

12 16 février 2009

Le piège diabolique - Edgar Pierre Jacobs [BD]

Je ne suis pas un véritable amateur de BD. Les vrais amateurs de BD lisent Winshluss, Gally ou Bastien Vivès. Autant d'auteurs que l'on peut, semblerait-il, croiser au festival d'Angoulême, mais qui, à ma grande honte, sont pour moi de parfaits inconnus... Je suis en fait un amateur de BD archaïque, resté bloqué sur ses lectures adolescentes... Parmi celles-ci, ma préférence va sans conteste à la célèbre série des "Aventures de Blake et Mortimer" de Edgar Pierre Jacobs.

Le piège diabolique - Edgar Pierre Jacobs

Ma collection de Blake et Mortimer "d'époque" (éditions du Lombard des années 80, dans un format un peu plus petit que les éditions actuelles qui me plaisent moins), trône en bonne place dans ma bibliothèque, à l'abri de la lumière direct du soleil qui pourrait altérer leur fragile couverture et suffisamment en hauteur pour rester inaccessible aux petites mains enchocolatées de ma jeune progéniture avide de livres colorés (ils auront le droit d'y jeter un coup d'oeil lorsqu'ils seront capables de lire Tchoupi dans le texte...).

Mais la passion m'égare. Que dire sur "Le piège diabolique", sinon qu'il s'agit pour moi du chef-d'oeuvre de Jacobs, aussi bien d'un point de vue du graphisme que du scénario. Dans ce volume, Jacobs (et toute son équipe, car il ne travaillait pas seul...) a atteint la pleine maitrise du dessin, bien plus fin et détaillé que dans les premiers volumes de la série (je pense notamment au "Secret de l'Espadon", qui a moins bien vieilli...). Cette histoire, inspirée de "La machine à remonter le temps" de H.G. Wells, que Jacobs a eu la bonne idée de condenser dans un seul volume, tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page.

On notera dans "Le piège diabolique" que Jacobs imagine les français du futur archi-nuls en orthographe (voir l'illustration ci-dessous) : une vision prophétique d'une incroyable justesse pour une histoire publiée en 1962, et d'actualité lorsque l'on considère le niveau en orthographe des lycéens d'aujourd'hui, sur-entraînés au langage SMS (peut-être avez-vous entendu parler de la publication cette semaine des résultats de cette dictée infligée en 2007 à un peu plus de 1000 élèves de seconde et qui s'est soldée par un zéro pointé pour deux lycéens sur trois...).

Le piège diabolique - Edgar Pierre Jacobs : L'orthographe du futur
@ 2008 Editions Blake & Mortimer / Studio Jacobs n.v DARGAUD - LOMBARD s.a

Je relis périodiquement et avec un plaisir intact cette BD, mais n'ai pas encore réussit à déterminer ce qui expliquait cet attrait. Est-ce la quantité de texte, inhabituelle pour une BD, qui correspond à ma sensibilté de lecteur de romans ? Le mélange de fantastique et de science-fiction ? Un dessin indémodable ? Une forme de nostalgie de l'adolescence ? Peut-être un peu de tout cela. Il semble cependant que je ne soit pas le seul lecteur insensible au charme de cette série, puisque le dernier tome (que je n'ai pas lu : fallait-il vraiment poursuivre l'oeuvre de Jacobs ?...) "Le sanctuaire de Gondwana" (ce titre...), est la deuxième BD la plus vendue en 2008 avec plus de 600.000 exemplaires...


Commentaires

    Honte sur moi, je n'ai jamais lu "Blake et Mortimer"! J'étais plutôt Yoko Tsuno et Alix...

    Posté par Keltia, 16 février 2009 à 20:00
  • Est-ce possible !? PS : j'aime beaucoup Yoko Tsuno !

    Posté par calepin, 16 février 2009 à 20:24
  • J'adore Blake et Mortimer et j'ai découvert leurs aventures très tôt dans mon enfance. Le piège diabolique est aussi un de mes albums préférés mais je crois que le chef d'oeuvre d'E.P. Jacobs est La Marque jaune. En tout cas, pour des BD, il y avait de quoi lire !
    Comme toi je trouve aussi que les repreneurs de "Blake et Mortimer" n'ont jamais réussis à retrouver la magie des originaux.
    Je les ai tous bien sûr !

    Posté par Fantasio, 17 février 2009 à 07:25
  • Fallait-il poursuivre les aventures de Blake et Mortimer ? C'est un débat qui a ses deux camps... j'ai personnellement beaucoup de mal avec les nouvelles versions... A lire sur ce sujet : http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/03/31/a-la-recherche-de-blake-et-mortimer/ qui dit cela mieux que je ne saurais le faire...

    Posté par calepin, 17 février 2009 à 09:06
  • Je viens de vérifier : "elles" sont là , les 9 BD des années 80 que je n'ai jamais prêtées (et donc pas vues disparaitre à jamais) : eh oui je suis une fan de la série, un peu kitsch quand même cette série, où on avait de quoi lire au moins !

    Posté par keisha, 17 février 2009 à 14:22
  • Je les ai tous, bien évidemment,même les nouvelles versions, et même si elles n'ont pas la même magie que celle de l'auteur d'origine,c'est toujours mieux que rien

    Posté par sentinelle, 17 février 2009 à 15:18
  • Pour le côté kitsch de Jacobs, il faut lire "Le rayon U" (un remake de Flasch Gordon...), qui a beaucoup vieilli !

    Posté par calepin, 17 février 2009 à 15:19
  • A noter pour les fans, il existe deux tomes pour apprendre les expressions idiomatiques françaises ou anglaises en compagnie du célèbre tandem Blake & Mortimer, un régal ("Ciel ! Blake" et "Name of a pipe").

    Posté par sentinelle, 17 février 2009 à 15:23
  • Exact. J'avais déjà lorgné sur ces deux volumes (une bonne idée cadeau...). Je constaste à lire vos commentaires, que la magie de Jacobs opère toujours !

    Posté par calepin, 17 février 2009 à 15:51
  • HS j'aime beaucoup ton nuage de tags et ton widget !!! ^_^
    Signé : une blogueuse attentive .

    Posté par keisha, 19 février 2009 à 08:41
  • Re-HS : Merci beaucoup Keisha, j'ai beaucoup travaillé dessus... )

    Posté par calepin, 19 février 2009 à 16:12
  • Blake et Mortimer

    Edgar P. Jacobs est à mon avis le prince de la BD pour les nostalgiques comme moi. J'ai tous les éditions originales de ce dernier. C'est magique autant par les dessins que par les textes. Aurait-il été abusé par Hergé. Longtemps Jacobs a travaillé aux aventures d'Hergé sans que ce dernier nevle reconnaisse. Que voulez-vous Tintin avait le haut du pavé et pour Hergé la concurence on y repassera.

    Posté par colt, 19 février 2009 à 17:45

Poster un commentaire