Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

01 mars 2009

Les naufragés de l'île Tromelin - Irène Frain

L'île Tromelin est un minuscule bloc de corail perdu dans l'océan Indien. C'est sur cette île que s'échouent en 1761 les rescapés du naufrage de l'Utile, un navire français transportant de Madagascar à l'île Maurice, alors île de France, une cargaison de cent soixante esclaves noirs. Les survivants, les Noirs et les Blancs, construiront en quelques mois avec les débris de l'épave un navire de fortune pour quitter l'île, mais à l'heure du départ, seuls les Blancs embarqueront sur une embarcation trop petite pour accueillir tous les naufragés. Les Blancs promettent alors de revenir les chercher au plus vite : les Noirs resteront sur l'île quinze ans...

Les naufragés de l'île Tromelin - Irène Frain

On ne pourra s'empêcher de penser à Robinson Crusoé en lisant cette terrible histoire basée sur des faits réels (et très documentée). Mais il s'agit là d'une version nettement moins romantique que l'oeuvre de Daniel Defoe, puisqu'elle aborde la cruelle réalité de l'esclavagisme.[1] Ce long récit est mené tambour battant par l'écriture tonique d'Irène Frain. En fait, tonique est un euphémisme. Il m'a fallu quelques pages pour m'habituer aux incursions un peu incongrues dans le texte des "bien peinard", "plus un poil de vent", "ultra-plate" ou "ultra-dure", des parenthèses bizarrement familières ou modernes. Mais si l'on se détache un peu de l'écriture, l'histoire de ces naufragés est réellement passionnante et d'actualité en ces temps de remous aux Antilles qui nous font nous pencher sur notre amer passé colonialiste.

Vous devriez entendre beaucoup parler de ce roman dans les prochains jours sur les blogs de lecture, puisqu'il semble avoir été envoyé à nombre de blogueurs et de blogueuses  par les éditions Michel Lafon, par l'intermédiaire de Suzanne de Chezlesfilles, que je remercie.

A lire également : l'intervention d'Irène Frain dans les commentaires du billet de Cathulu sur cette lecture : l'auteur y défend de façon pertinente sa manière d'aborder la rédaction de ce récit.

"Les Naufragés de l'île Tromelin" de Irène Frain (février 2009)  Pas mal du tout
Michel Lafon, 371 pages, 20 €

[1] Modifié le 3 mars, suite au commentaire de Cécile. C'est en effet n'importe quoi. Je crois que c'est surtout la vision que j'ai de l'oeuvre de Dafoe qui est romantique. C'est l'inconvénient des lectures d'enfance. Il faut que je relise mes classiques...