Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

12 mars 2009

La vague - Todd Strasser

Ben Ross est professeur d'histoire dans le paisible lycée de Gordon, aux Etats-Unis. Alors qu'il explique à ses élèves l'histoire et le fonctionnement du régime nazi, il est surpris de ne pouvoir répondre clairement à la question "Comment ont-ils pu faire cela ?". Ne trouvant pas de réponse claire,  il expérimente une sorte de micro-régime autoritaire dans sa classe, avec l'espoir que les élèves finissent par trouver eux-même la réponse à cette question...

La vague - Todd Strasser

Dans ce roman, Todd Strasser aborde de façon simplifiée la mise en place de mécanismes liberticides, en essayant de mettre en évidence les effets néfastes d'un groupe d'individus lorsque sa cohésion est fondée sur des principes purement autoritaires. En second plan, il montre l'évolution de l'attitude de l'enseignant, qui se laisse griser par le pouvoir.

Ma première réaction, en suivant les étapes de l'embrigadement des collégiens du lycée de Gordon, a été de me dire que tout cela était un peu facile. J'ai d'abord trouvé que les collégiens acceptaient bien facilement cette soudaine autorité et qu'ils se laissaient embrigader un peu vite. Et pourtant, ce roman est en partie basé sur des faits réels, survenus dans un lycée de Californie en 1967 (le mouvement avait alors pris le nom de "Troisième vague"). Alors certes, la frontière entre la fiction et la réalité est difficile à cerner, d'autant plus qu'il semble exister peu de sources précises sur ce qui s'est réellement passé en Californie en 1967, mais l'on ne peut s'empêcher de frémir à l'idée qu'une petite partie seulement de ce récit puisse s'être déroulée.

"- Je t'assure, c'est incroyable de voir à quel point ils t'apprécient davantage quand tu prends les décisions à leur place."

Ce roman n'est pas un chef-d'oeuvre. L'écriture est très simple et le sujet, fascinant, aurait certainement mérité un roman plus fouillé, mais cet aspect très simple le rend accessible au plus grand nombre, ce qui, vu le sujet, est plutôt positif. Je crois n'avoir jamais pris la responsabilité de conseiller la lecture d'un livre sur ce blog : l'accueil que l'on peut faire à un livre est bien trop subjectif. Mais il n'est pas question de littérature ici. L'intérêt de ce livre est de nous faire prendre conscience que "la bête immonde" sommeille peut-être là, en chacun de nous. Ce n'est pas très réjouissant, et l'on ne se sent d'ailleurs pas très à l'aise en refermant le livre, mais qui sait si cette seule prise de conscience ne suffira pas à garder la bête ensommeillée pour longtemps encore ? Bref, une fois n'est pas coutume, je vous conseille ce livre.

"La vague" de Todd Strasser   J'ai aimé
Pocket, 222 pages, 5.90 €

La vague - L'affiche du film

Le film

Ce roman a eu un grand succès en Allemagne. Il a inspiré le film du même nom, réalisé par Denis Gansel, sorti en Allemagne en 2008, sorti dans les salles françaises le 4 mars. Je n'ai pas vu ce film (toujours pas de baby-sitter). Pour avoir assailli de questions mon entourage, qui est allé voir ce film, il semblerait que le réalisateur ait pris quelques libertés par rapport au roman, mais les avis sont globalement plutôt enthousiastes.

A lire également, le billet de Brize sur ce roman.