Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

8 06 avril 2009

Les âmes fardées - Aurore Guitry

"Les âmes fardées" (à ne pas confondre avec "Les âmes brulées" de Andrew Davidson, que l'on peut voir sur les présentoirs des librairies en ce moment, ou "Les âmes mortes" de Gogol ou "Les âmes grises" de Claudel ou "Les âmes vagabondes" de Stephenie Meyer... bon d'accord, j'arrête) est le deuxième roman de Aurore Guitry, après "Les petites morsures", paru en 2007.

Les âmes fardées - Aurore Guitry

Je pensais que ma vision de Bangkok, une ville de moiteur et de lascivité, était un peu caricaturale. Si j'en crois l'image que renvoie de cette ville "Les âmes fardées", ma conception de Bangkok semble tout à fait conforme à la réalité. On ne peut de plus reprocher à Aurore Guitry le moindre manque de documentation, puisqu'elle a fait plusieurs séjours en Thaïlande, y a passé une partie de son enfance, et doit donc connaître son sujet. Certains passages au début du roman ne cachent pas beaucoup leur volonté d'instruire le lecteur occidental : "Nous les Thaïs, avons la peau lisse."

Le roman est articulé autour de trois personnages et de trois époques, ce qui oblige le lecteur à un minimum de concentration dans les premiers chapitres et autorise l'éditeur à nous affirmer dans une quatrième de couverture enthousiaste comme il se doit que le roman est "superbement construit"...

L'action se déroule à Bangkok, en 1984, en 1986 et en 2006. Les trois personnages principaux sont le jeune Phon, la prostituée Dokmaï, et un mystérieux "homme masqué" (désigné comme tel de multiples fois dans les chapitres le concernant, un effet de style, mais une répétition un peu lassante après plus de 300 pages...), vivant reclus dans le Bangkok contemporain. Pas besoin d'être sorcier pour deviner que les destinées (tragiques, pour ne rien vous cacher) de ces trois personnages se rejoindront d'une façon ou d'une autre à la fin du roman, mais le supsense est suffisamment bien mené pour que l'on poursuive la lecture de ce long roman jusqu'à son terme.

Le moteur de la curiosité me semble important dans un roman tel que celui-ci, car si le style classique et limpide d'Aurore Guitry n'est pas désagréable, certaines scènes de violence (les scènes pendant lesquelles le jeune Phon est battu par son frère, et d'autres scènes encore que je ne peux décrire ici sans déflorer le récit) tiennent tout de même de la descente aux enfers.  En ce qui me concerne, le moteur de la curiosité a fonctionné, mais j'ai peu adhéré à ce personnage de maquilleur mono-maniaque peignant sur les visages des symboles et autres emblèmes, un personnage secondaire dans le récit, mais sur lequel est bâti tout le roman, un personnage bizarre qui m'a laissé dubitatif, mais qui semble avoir fasciné l'auteur.

"Les âmes fardées" de Aurore Guitry (2009)
Calmann-Lévy, 378 pages,18 €

Un roman lu dans le cadre du Prix de la Révélation auFeminin.com.


Commentaires

    Désolée, je n'accroche toujours pas... Je ne sais pas pourquoi mais je n'aime pas les histoires qui se déroulent en Asie.
    De plus le fait d'avoir trois histoires à suivre simultanément me perturbe.
    Il me tarde de savoir ton choix final.
    Bonne lecture!

    Posté par Laumey, 07 avril 2009 à 18:55
  • Gag à deux balles...

    Ne pas confondre non plus avec "Les Ames à Zones" de Jeff Bezos...

    Posté par Daniel Fattore, 08 avril 2009 à 12:50
  • Daniel Fattore en grande forme

    Posté par calepin, 08 avril 2009 à 13:30
  • Je découvre votre blog ....

    et m'engage à le lire régulièrement. Je ne sais pas si je vais tenir le rythme question lecture. Les 15 livres reçus par La Poste m'en bouchent un coin ... A raison de +/- 2 livres par semaine, il me faudrait 7 semaines, allez 6 pour dévorer tout ça !

    Question Chick Lit, même si je suis de sexe féminin, ça me fait le même effet que de passer une soirée télé à zapper sans avoir trouvé un programme passionnant ou de feuilleter un magazine dit féminin en attendant mon tour chez le dentiste. J'ai l'impression de perdre mon temps et de me ramolir le cerveau ...

    Pourquoi d'ailleurs appelle t'on ça de la littérature de fille ou des magazines féminins ? c'est dégradant pour le niveau intellectuel de la femme, non ? Le quotidien Le Monde est-il un journal d'hommes ??? 20 ans que cette question me travaille, me révolte même !!!!

    Allez, je vais me chercher deux ou trois livres sur votre site, pour me concocter une bonne semaine de lecture.

    Continuez !

    Massalia

    Posté par Massalia, 09 avril 2009 à 09:40
  • Bonjour Massalia, et merci beaucoup pour votre commentaire ! C'est toujours très agréable ces preuves tangibles (plus tangibles que d'austères statistiques) que l'on est lu et, cerise sur le gâteau, apprécié !

    Pour les 15 lives, j'avais fait le même calcul que vous (à savoir lire 2 livres par semaine) mais en pratique, il n'est pas si évident de tenir ce rythme... je suis un peu en retard, mais le week-end de Pâques pourrait permettre de corriger cela...

    Pour revenir à votre commentaire sur la chick lit et surtout sur les magazines féminins : vous trouverez peut-être dans les magazines consacrés aux voitures ou au football un pendant masculin à peu près aussi réducteur... Quid du cliché du mec amateur de foot et buveur de bière ? Il y a de quoi pour un homme se révolter également un peu non ?

    Bonnes lectures et à bientôt !

    Posté par calepin, 09 avril 2009 à 12:49
  • En forme de quoi?...

    @Calepin: c'est l'effet magique de la Chick Lit...

    Posté par Daniel Fattore, 09 avril 2009 à 15:21
  • Question à deux balles (après le gag du même prix)

    ... à propos de "littérature pour filles", puisque le débat est relancé, qui lit la "lad lit", qui serait le penchant masculin de la chick lit?

    Posté par Daniel Fattore, 09 avril 2009 à 15:23
  • No chick lit

    Euh, intéressant tout ça, mais on s'éloigne un peu du roman d'Aurore Guitry non ? peut-être faudrait-il poursuivre le débat ici : http://romansetlectures.canalblog.com/archives/2008/12/04/11623194.html ...

    Posté par calepin, 09 avril 2009 à 15:48

Poster un commentaire