Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

10 18 mai 2009

Les mains nues - Simonetta Greggio

Voici un court roman plutôt bien écrit, par une auteur qu'on imagine sensible. Mais le sujet, le caractère intimiste, le rythme un peu trop paisible ne m'ont pas vraiment passionné. Un mot de l'histoire : le récit se présente comme une confession, écrite à la première personne par Emma, vétérinaire de campagne âgée d'une quarantaine d'année. Sa vie laborieuse de célibataire solitaire va se trouver chamboulée par l'irruption de Giovanni, jeune fugueur de 14 ans, dont elle connaît les parents pour avoir été l'amant de l'un et l'amie de l'autre. Emma et Giovanni vont devenir très proches, trop proches aux yeux de la société, puisqu'il y aura un procès...

Les mains nues - Simonetta Greggio

Un roman qui trouvera sans nul doute son public (la preuve chez Lily) mais qui m'a laissé de marbre : une absence de sensibilité toute masculine ?

"Les mains nues" de Simonnetta Greggio (2009)
Editions Stock, 170 pages, 16 €

Un roman lu dans le cadre du Prix de la Révélation auFeminin.com
"Les mains nues" fait partie des quatres romans finalistes pour le prix.


Commentaires

    Je n'ai pas aimé du tout et pourtant je suis une femme. Rassuré ? )

    Posté par fashion, 19 mai 2009 à 23:15
  • Rassuré ! Et j'ai beaucoup ri en lisant ton billet : http://happyfew.hautetfort.com/archive/2009/05/19/les-ames-ardentes.html

    Posté par calepin, 20 mai 2009 à 00:18
  • Dommage! C'est toujours décevant un livre qu'on n'aime pas mais au moins tu l'as lu en entier!

    Posté par Mango, 21 mai 2009 à 19:23
  • alors comme cela on est insensible ce que tu en dis m'attire. Un jour peut-être...A bientôt et bon WE

    Posté par Thaïs, 21 mai 2009 à 19:27
  • Mango> Comme le livre faisait partie de la sélection pour le Prix auFéminin.com, je me sentait un peu obligé de le lire en entier... et puis il n'est pas bien gros.

    Thaïs> Ma phrase de conclusion est un peu brutale : plutôt qu'"absence", il faut lire "manque", qui est moins fort je crois...

    Posté par calepin, 21 mai 2009 à 23:15
  • De Simonetta Greggio

    essaie la douceur des hommes (voir mon répertoire des auteurs) qui est vraiment magnifique et là même un dur à cuire viril et tout et tout n'a aucune excuse s'il reste de marbre... ;o)

    Posté par Cécile 2 Quoide9, 24 mai 2009 à 17:24
  • J'ai lu de nombreux avis positifs sur ce livre : je suis très intéressée !!!

    Posté par Hambre, 25 mai 2009 à 15:52
  • Je suis un peu partagée en fait. Pas aussi déçue que Fashion mais je ne peux pas franchement parler d'un coup de coeur, malgré toutes ses qualités.

    Posté par Lou, 09 juin 2009 à 17:52
  • Avis et ressentis

    Cécile> Euh... Cécile, je dois être un peu c.. : sur ton blog, j'ai trouvé "Etoiles" du même auteur, mais pas "La douceur des hommes" (même en utilisant mon super moteur de recherche J'ai trouvé quelques allusions à ce roman, mais point de billet... Et pourtant, pour me convaincre de lire à nouveau un roman de cet auteur, il me faudra tomber sur un billet fort enthousiaste d'une blogueuse de qualité... Tu sais ce qu'il te reste à faire...

    Hambre> Tss tss, deux avis, ce n'est pas suffisant, il faut absolument que tu lises les avis de tous les blogs, et faire une moyenne (comment, vous ne procédez pas ainsi vous ?)

    Lou> J'ai lu ton billet : j'ai noté que tu avais apprécié la manière dont Simonetta Greggio faisait ressentir la sensualité de certaines scènes... Beaucoup de scènes s'y prêtaient en effet, mais je n'ai personnellement pas ressenti cette sensualité, que j'ai trouvé au contraire curieusement bridée, retenue... comme quoi, le ressenti...

    Posté par calepin, 09 juin 2009 à 22:03
  • Une douceur et une grande tendresse, un fort ressenti pour cette femme pudique, mais pas tant que cela

    Posté par Michel, 02 juillet 2009 à 22:32

Poster un commentaire