Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

14 16 juillet 2009

Lire sur son iPhone avec Stanza

Je fais partie depuis peu des heureux possesseurs de cet admirable couteau-suisse informatique que constitue l'iPhone d'Apple. Parmi les nombreuses fonctionnalités du bidule (il semblerait que l'on puisse même téléphoner avec, mais je n'ai pas encore tout testé), il en est une un peu inattendue : la possibilité de lire des livres électroniques. Bien que cette fonction normalement dévolue aux "Readers" purs et durs, ces terminaux utilisant des écrans spécifiquement conçus pour la lecture, soit accessoire sur l'iPhone, il faut reconnaître que ce dernier s'acquitte plutôt bien de cette tâche.

Lorsque l'on souhaite lire un livre sur son iPhone, on peut s'y prendre de multiples façons. L'une des plus faciles est d'utiliser une des applications dédiées à la lecture disponibles sur l'App Store, le centre de téléchargement des logiciels d'Apple, accessible depuis le logiciel iTunes. Les deux principales applications sont Stanza et eReader. Je ne parlerai ici que de Stanza, dont l'interface est en français, qui se révèle en pratique bien plus facile à utiliser que eReader et qui propose une meilleure offre de contenu en français.

Stanza : écran d'accueil
Page d'accueil de Stanza - Bibiliothèque

Il ne suffit cependant pas d'avoir un logiciel de lecture, encore faut-il avoir un peu de contenu. Pour cela, Stanza propose un catalogue en ligne directement accessible depuis l'application. Beaucoup des livres à télécharger sont payants et en anglais, mais Stanza offre la possibilité d'accéder au contenu du site Feedbooks qui propose des livres du domaine public, dont des centaines sont en français, et c'est là que Stanza commence à devenir vraiment intéressant pour nous lecteurs...

Stanza - Catalogue en ligne
Catalogue en ligne de Stanza

Pour faire votre choix parmi les oeuvres de Feedbooks, vous avez différents modes de tri, vous permettant de parcourir le catalogue. Pour l'anecdote, le tri par popularité fait ressortir en première place le Kama Sutra, puis Guerrier de Lumière, de Paulo Coelho, suivi des Fleurs du mal de Baudelaire...

Stanza - Livres francophones populaires
Livres francophones les plus populaires

Il y a un peu de tout dans cette offre de Feedbooks, mais il y a surtout de véritables chefs-d'oeuvre, et de quoi vous occuper pendant de longues heures de lecture. Voici ci-dessous un aperçu de ma bibliothèque mobile : vous constaterez que Stanza affiche les couvertures à la manière des pochettes de CD dans les iPod ou dans iTunes (mode "cover-flow"), mais il est possible de les afficher plus sobrement. Notez que les couvertures par défaut sont assez moches, mais il est possible de les remplacer très facilement par vos propres images (je n'ai pas pris le temps de le faire).

Stanza - Mode Cover-flow
Ma bibliothèque en mode "cover-flow"

A propos de personnalisation : en plus des couvertures, et des titres des livres, il est possible de modifier la police, la taille des caractères, la couleur du fond, etc. Presque tout est paramétrable dans Stanza, ce qui permet de l'adapter au mieux à vos convenance pour lire dans les meilleures conditions possibles.

En pratique, lire sur iPhone est tout à fait possible : l'écran est - tout juste - assez grand et suffisamment lisible pour que l'exercice ne soit pas trop fatiguant. Pour avoir testé la lecture sur ebook, je confirme que la lecture sur l'écran de l'iPhone est plus fatiguante que sur un vrai terminal prévu à cet effet, mais c'est tout à fait acceptable. De manière étonnante, le plus gênant en pratique est cette sensation de perte de repère dans le livre : on n'appréhende pas l'épaisseur du livre. De plus, la notion de nombre de pages dans un livre électronique est très relative puisque dépendant de la taille des caractères et de la taille de l'écran... Du coup, Stanza affiche votre position dans le livre en pourcentage : assez perturbant...

Stanza - Se repérer dans sa lecture
Se repérer dans sa lecture avec Stanza...

Bref, la lecture d'un livre électronique sur iPhone n'est pas encore aussi confortable que la lecture d'un vrai livre papier, mais il faut tout de même reconnaître qu'il est assez extraordinaire de pouvoir emporter dans un volume plus réduit qu'un livre de poche des centaines de chefs-d'oeuvre de la littérature, accessibles à tout moment.


Commentaires

    rien ne vaut le papier! j'ai déjà testé le e-book: pratique mais il est capable de planter! et en plus c'est cher!

    Posté par esmeraldae, 16 juillet 2009 à 13:26
  • Mmm, ça me semble l'appareil rêvé pour lire un roman-feuilleton en ligne...

    Ceci dit, comme il a déjà été dit, rien ne vaut le papier, parce que le papier sent bon.

    Posté par Seb, 16 juillet 2009 à 15:06
  • Je ne suis pas contre toute évolution mais comme les deux commentateurs précédent, l'odeur et le toucher du papier me manqueraient.
    Mais pourquoi pas pour une nouvelle.

    Posté par Thaïs, 16 juillet 2009 à 19:54
  • Je vois que dans tes "e-bouquins" se trouve "20.000 lieues sous les mers". Ça doit être quelque chose de lire ce gros livre sur iphone !
    Non franchement je ne vois pas trop l'intérêt, hors la prouesse technique, de cette fonction.
    Un journal quotidien à télécharger serait par contre peut-être intéressant pour celui qui utilise les transports urbains. Sinon...

    Posté par Fantasio, 17 juillet 2009 à 06:46
  • on arrête pas le progrès!! lol!!
    intéressant, je pense, et pratique dans certains cas, mais rien ne vaudra jamais le papier

    Posté par lrdpi(lasardine), 17 juillet 2009 à 09:12
  • La sensualité de l'objet aussi

    Pour répondre à Fantasio, il existe de nombreuses application pour les téléphones intelligents (Iphone et autres) avec lesquelles on peut lire les nouvelles comme celle du Monde, du Parisien, et de l'Equipe entre autres.

    à l'heure où l'on parle beaucoup de préservation de nos forêts pour moi ce seul arguments m'incite à abandonner le papier pour le numérique. c'est une première chose. D'autre pqrt, il faut se rendre à l'évidence, nous sommes rentrés dans l'ére de la numérisation. Le livre et surtout les journaux n'échapperont pas à la régle. Et puis, il suffit de regarder autour de vous : les jeunes générations naissent pratiquement avec un ordinateur et un portable entre les mains. Ils savent à peine lire et écrire qu'ils surfent sans aucun probléme sur le net. Croyez-vous que cette génération prendra le chemin des kiosques et des libraires pour aller acheter du papier ? Croyez-vous qu'ils seront sensibles à l'odeur et à la sensualité du papier ? La réponse est trés logique.

    Bonne lecture numérique à tous

    Posté par Gayrard, 17 juillet 2009 à 14:59
  • Nan, numérique ou pas, l'écrit n'intéressera jamais un ignare. Ceux qui lisent un livre numérique ont déjà généralement une bibliothèque conséquente chez eux. Il n'est pas rare de voir des jeunes surfer uniquement sur des "chats", télécharger de la musique ou des films mais passer complètement à côté des merveilles que recèle le net.
    Pour pouvoir lire, il faut d'abord apprendre à lire !
    Quand à l'argument écologique, il ne tient absolument pas. Le papier nécessaire à la fabrication d'un livre est généralement produit par des forêts très bien gérées,renouvelées et situées dans nos contrées.
    Par contre les ingrédients qui constituent un livre électronique ou autre "téléphones" multi- fonctions sont à la fois rares, non renouvelables et polluants.
    Avantage au papier.

    Posté par Fantasio, 18 juillet 2009 à 07:32
  • Pourquoi en faire un match, Livre/papier versus Livre/numérique ?

    On pourra dresse des listes d'avantages et d'inconvénients, mais pas déclarer de vainqueur (et pourquoi faire en plus ?).
    Chacun choisit, selon son parcours, ses habitudes, son quotidien, sa manière de lire.
    Perso, le goût et la texture du papier, j'avoue n'en avoir rien à faire. En général, les sensations que j'ai éprouvées à ce propos étaient négatives (genre, hum, ce livre emprunté à la bibliothèque sent bon le microbe, keuf, keuf, et les feuilles jaunes crissent sous les miettes de biscottes d'un lecteur inconnu qui ne se lave peut-être pas toujours les mains après être sorti des toilettes ?... hum...)
    Du coup, j'ai plaisir à lire en ligne ou sur mon écran d'ordi. Et puis plutôt que d'attendre 8 ans, me déplacer, commander... D'un clic, ce que je veux lire est là, au moment où je suis la plus disposée et motivée et disponible pour le lire, au moment que j'ai décidé et à la seconde près.

    Et puis, qui dit que les deux supports ne peuvent pas cohabiter ? On n'a pas dit au moment de l'arrivée de la télévision qu'elle allait tuer la radio ? Que la télé pouvait tuer le cinéma ? (Que la locomotive à vapeur rendait les hommes stériles ?...)

    En revanche, ce que j'ai envie de dire c'est que pour l'instant ce que je vois de la littérature numérique en ligne (je pense à Publie.net) est très novateur, inventif, sait s'affranchir des lignes et des règles pré-établies, et sait intégrer à un texte images et bande son, ce qui donne un autre "objet-livre", quelque chose de plus large, de plus réflexif...

    Bref, mon idée, c'est que chacun se fera la sienne en fonction de qui il est et de ce qu'il recherche. Et ce sera mieux si ce chacun, dont je respecte les idées, respecte celles des autres en retour, et évite l'écueil de vouloir imposer sa façon de voir comme une certitude universelle.
    Poussez-pas, M'sieur dames, y'en aura pour tout le monde !

    Posté par pagesapages, 18 juillet 2009 à 12:04
  • Des nouvelles

    Lire un roman sur iPhone a tendance à coller un début de mixomatose des yeux.
    Mais des nouvelles, ça passe.
    Cadeau, à télécharger gratuitement, des nouvelles en français (je préfère préciser) au format epub, ici : http://www.mediafire.com/?sharekey=b5dee1243362808e19747bd91027d4dd8589f06c1c221715
    Signées g@rp, lecteur auteur sans grande hauteur...mais nomade.
    Si d'autres formats vous intéressent, faites-moi signe
    Bonne(s) lecture(s)

    Posté par g@rp, 18 juillet 2009 à 17:41
  • Réponses tardives...

    Fantasio#1> "20000 lieux sous les mers" n'est pas dans ma bibliothèque : il s'agit des livres les plus populaires sur le site Feedbooks. Je suis d'accord avec toi : lire un tel roman sur un téléphone est une gageure... Ceci dit, j'ai "Les frères Karamazov", qui doit bien peser le poids de deux Jules Verne : inconditionnel de ce roman, je n'ai pas l'intention de le relire intégralement sur petit écran, mais j'avoue y picorer quelques passages pour le plaisir. Ce genre d'outil se prête à une autre façon d'aborder la lecture. Sinon, le format et les conditions dans lesquelles ont utilise le bidule, poussent à lire plutôt de courtes oeuvres en effet (G@rp ou Seb ne me contrediront pas...).

    Gayrard> Je suis plutôt d'accord avec l'argument de l'évolution technologique et des changements d'habitudes, mais j'ai comme Fantasio un petit doute sur l'argument écologique...

    Fantasio#2> Je suis plus optimiste que toi concernant "les jeunes" : vois comme le numérique et le téléchargement (gratuit/illicite) ont développé la culture musicale de ces mêmes jeunes. Qui sait si un accès aux livres facilité par le numérique et le téléchargement ne réveillera pas des passions pour la littérature ?

    Pagesàpages> D'accord avec toi : je crois que les deux supports sont faits pour cohabiter, et qu'il ne faut pas chercher à les opposer.

    Posté par Calepin, 23 juillet 2009 à 13:13
  • Je n'en vois pas l'utilité, à part pour des lectures honteuses discrètes peut-être

    J'aime bien avoir un ou deux livres de poche dans mon sac, je les sors un peu partout, je corne les pages, on me demande ce que je lis, ils s'empilent sur l'étagère et mes amis viennent là aussi jeter un oeil..

    Comme je disais à une copine: c'est pratique pour lire en réunion, sous prétexte de prendre des notes

    J'avoue être assez basique: pour moi un téléphone ça téléphone.

    Posté par kroustik, 28 juillet 2009 à 09:32
  • ... je m'y perds un peu

    Posté par deparla, 29 novembre 2009 à 11:17
  • Deparla> ? Si je peux t'aider, n'hésite pas à me poser tes questions !

    Posté par calepin, 29 novembre 2009 à 17:22
  • Comme je dirige une collection de nouvelles érotiques et numériques qui peuvent se lire sur smartphones, je souhaite juste apporter un commentaire : lire un roman très dense sur un tout petit écran, je ne suis pas convaincue que cela soit humainement réalisable. La collection que je dirige, e-ros, privilégie justement les e-books de petit format, avec une seule nouvelle, de trente pages environ en assez gros caractères (du moins assez gros caractères en pdf sur écran d'ordinateur). Pour un essai, un volume est téléchargeable gratuitement ici : http://dominiqueleroy.izibookstore.com/collection/16/e-ros

    Posté par Steph, 17 septembre 2011 à 16:23

Poster un commentaire