Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

06 septembre 2009

Apprendre à lire avec "Ratus et ses amis"

En cette période de rentrée, je vous propose un billet un peu inhabituel. "Ratus et ses amis" n'est en effet pas un roman, ni une BD comme le titre ou la couverture pourraient le laisser supposer, mais une méthode de lecture. Plus précisément, il s'agit de la méthode de lecture que viens de sortir très fièrement ma fille de son cartable flambant neuf. Entrée cette année au CP, elle va bientôt elle-aussi connaître les joies de la lecture, un apprentissage que j'observe avec fascination.

Ratus et ses amis - Méthode de lecture CP

"Ratus et ses amis" est une méthode pas toute récente qui se présente en fait sous la forme de deux livres : la méthode de lecture proprement dite et un cahier de lecture contenant des exercices. J'ai feuilleté l'un et l'autre, en portant un peu plus d'attention sur la méthode. J'y ai découvert les subtilités des "phonèmes" et autres "graphèmes", appris que l'on pouvait sentir les "vibrations laryngées" du "g" en plaçant un doigt sur le cou et conclu que l'apprentissage de la lecture était décidément devenu une science bien compliquée... J'ai également lu les petites histoires de Ratus, un "héros" gaffeur que j'ai trouvé bien peu sympathique et un curieux modèle pour de jeunes enfants...

J'ai bien entendu essayé de savoir si "Ratus et ses amis" était une méthode globale, syllabique, mixte ou autre... D'après l'introduction du livre, il semblerait que la méthode permette tout type de démarche pédagogique, au choix de l'enseignant. J'ai cependant trouvé que la méthode allait bien vite en besogne, avec des phrases complètes dès la première leçon... Bon, je ne vais pas entrer dans le débat méthode globale contre méthode syllabique ici. Et puis, je me dis que le b a ba, elle l'a à peu près acquis en collant ces lettres magnétiques qui recouvrent le frigo de la cuisine... Pour cette année de CP, je me contenterai donc d'observer ses progrès, de laisser à l'enseignant la charge de l'apprentissage de la lecture, pour me réserver la charge plus plaisante de transmettre à ma fille le plaisir de la lecture avec les histoires que je lui lis le soir... pour quelques temps encore.

Edit du 1er octobre 2009 : Après un peu plus de deux semaines de méthode globale, l'institutrice est passée à la méthode syllabique. Lignes d'écriture cursive, dictées de fé-fa-fu... La petite progresse à grands pas : pas si mal la méthode Ratus !

A lire également : La planète des Alphas