Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

19 octobre 2009

La reine dans le palais des courants d'air - Millénium 3 - Stieg Larsson

Yessss ! J'ai fini "La reine dans le palais des courants d'air", le troisième et dernier tome de Millénium. Plus de 1800 pages, presque 2 kg sur la balance : et oui, lire Millénium, c'est aussi une performance...

la_reine_du_palais_des_courants_dair_stieg_larsson

Mais sors-t-on totalement indemne d'une telle lecture ? J'ai fait ma petite enquête (auprès d'un lectorat masculin non représentatif), et pense pouvoir répondre par la négative à cette question par une série d'observations de différents symptômes récurrents chez le lecteur de la célèbre série :

La paranoïa :

Le lecteur de Millénium se met à considérer son ordinateur et Internet avec une grande méfiance. Il utilise dorénavant des mots de passe complexes qu'il change tous les jours, il a installé deux pares-feu et trois anti-virus, et n'envoie plus que des emails cryptés. Il devient également méfiant avec la presse. Très rigoureux, il ne lit plus un article sans vérifier les sources et fait sa propre contre-enquête au moindre doute.

Une libido exacerbée :

Le lecteur de Millénium gagne en assurance, devient plus entreprenant. Il fait de l'oeil à la boulangère en payant ses croissants, confiant en ses nouveaux pouvoirs de séduction. Cependant, depuis qu'il est devenu féministe convaincu, il se garde bien d'être trop entreprenant et craint que ses avances puissent être interprétées comme du harcèlement sexuel. Il se remet au sport, surveille sa ligne et se surprend à se ballader à poil dans son appartement en sirotant un verre d'Aquavit.

Des troubles des fonctions du langage :

Des personnages aux noms de fauteuils Ikea, des phrases aux tournures étranges : le lecteur de Millénium finit inévitablement par douter de ses capacités à écrire correctement en français. Il n'a plus confiance en sa grammaire. En refermant le dernier tome, il s'est promis que ses deux prochaines lectures seraient les dernières éditions du Bescherelle et du Petit Robert.

Blague à part, il est comment le tome 3 ?

Les lecteurs de l'intégrale de Millénium se reconnaissent également à la question rituelle : "Et toi, lequel as-tu préféré ?" En ce qui me concerne, j'ai préféré le tome 2, plus rythmé que les deux autres volumes. Dans ce troisième tome, il m'a fallu plus de 200 pages pour véritablement entrer dans l'histoire et je ne cache pas avoir failli abandonner. Mais une fois lancé, on décroche difficilement, porté par la classique curiosité inhérente à tout bon polar qui se respecte.

Particularité de ce troisième tome, les références à l'histoire suédoise sont nombreuses et les personnages historiques (Olaf Palme, Wennerstrom ou Ebbe Carlsson) côtoient les personnages de fiction. On découvre également quelques rouages des institutions du pays. C'est parfois assez technique voire plombant, mais pas inintéressant. Sinon, on retrouve comme à chaque fois les thèmes fétiches de l'auteur (éthique du journalisme, féminisme, etc.), que Stieg Larsson se plait à approfondir ici.

Le style reste basique, mais j'ai fini par penser que c'était plutôt un avantage pour les nombreux dialogues, qui gagnaient ainsi en réalisme. Finalement, un polar qui ne révolutionne pas vraiment le genre, mais remplit très bien son rôle de "littérature de divertissement", comme l'écrit Stieg Larsson lui-même.

"La reine dans le palais des courants d'air - Millénium 3" de Stieg Larsson (2007) Pas mal du tout
Actes Sud, Collection Actes noirs, 710 pages, 23 €