Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

24 mai 2010

84, Charing Cross Road - Helene Hanff

"84, Charing Cross Road" est  la transcription authentique de la correspondance entre Helene Hanff, une américaine amoureuse des livres, et Franck Doel, un employé d'une librairie londonienne. Cet échange de courriers, commencé en 1949, va durer vingt années au cours desquelles naît une vraie complicité entre les deux correspondants....

84, Charing Cross Road - Helene Hanff

Le récit de la genèse de cet ouvrage est au moins aussi intéressant que le livre lui-même. Il faut en effet savoir que, jusqu'à ce roman, les écrits d'Helene Hanff (des scénarios pour la télévision, des pièces de théâtre, des livres pour la jeunesse) n'ont jamais rencontré de réel succès. Et c'est avec cette correspondance, publiée alors qu'elle est âgée d'une cinquantaine d'année, qu'elle est enfin reconnue. Elle-même parla alors de "miracle" pour qualifier ce succès inattendu... et durable : l'ouvrage a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1987 et d'une pièce de théâtre en 2003. Un site internet porte son nom, les lecteurs continuent à succomber sous son charme et les blogs de lecture lui réservent en général un accueil enthousiaste (petit aperçu chez Sylire, Cynthia, CachouLou, Sophie, Karine, Emilie, Papillon, etc.). Il faut reconnaître que ces considérations de bibliophiles parlent  forcément aux amoureux des livres que nous sommes...

Les livres recherchés par Helene Hanff sont surtout des classiques de la littérature anglaise (liste non exhaustive des livres cités sur Wikipedia), qui demandent une solide connaissance en la matière pour partager pleinement l'enthousiasme de l'auteur. Mais malgré cela, ces lettres ont un aspect très moderne par leur ton, leur graphie spontanée, naturelle (avec l'usage de majuscules pour accentuer certains mots par exemple) et par leur contenu. Ainsi, la manière dont Helene Hanff se procure ses livres (par correspondance), n'est pas sans rappeler certaines de nos habitudes contemporaines. Prenons cet extrait : "Pourquoi irai-je courir jusqu'à la 17ème Rue pour acheter des livres crasseux et mal fichus quand je peux en acheter chez vous des tout beaux tout propres sans même quitter ma machine à écrire ?". Remplacez "ma machine à écrire" par "mon ordinateur" et Helene Hanff  se comporte en 1950 comme beaucoup d'entre nous aujourd'hui...

En passant, un autre extrait qui a dû rendre le livre sympathique à beaucoup de blogueuses de ma connaissance : "Vous serez stupéfait d'apprendre que moi qui n'aime pas les romans j'ai fini par me mettre à Jane Austen et me suis prise de passion pour Orgueil et Préjugés, que je ne pourrai pas arriver à rendre à la bibliothèque avant que vous ne l'en ayez trouvé un exemplaire."

Bref, l'échange de courriers est bien sympathique, on refait un petit rappel de la littérature classique anglaise avec des notes de bas de pages qui comblent bien des lacunes (en ce qui me concerne), mais ces demandes de livres au brave et très patient Franck Doel finissent par être un peu répétitives à la longue. Il faut également adhérer aux petites excentricités de Helene Hanff, mais le livre reste malgré tout assez charmant.

En lisant ce roman, on lui trouve inévitablement un petit air de ressemblance avec Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et  Annie Barrows, écrit 30 ans plus tard. Mais point de perfidie dans cette remarque : chacun de ces romans possède sa propre personnalité et les deux valent bien qu'on y consacre quelques heures plaisantes à leur lecture...

"84, Charing Cross Road" de Helene Hanff (1970) Pas mal du tout
Le livre de poche, 158 pages, 5,50 €