Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

14 29 juin 2009

La joueuse d'échecs - Bertina Henrichs

"La joueuse d'échecs" : voici un titre qui fait inévitablement penser au roman de Stefan Zweig, "Le joueur d'échecs". On se surprend du coup à jouer au jeu des comparaisons, pour se rendre compte assez rapidement que le petit format est à peu près le seul point commun entre ces deux livres. On retrouve certes l'aspect "addictif" (comme on dit maintenant) des échecs, mais pour le reste, les deux romans sont vraiment très différents...

Bertina Henrichs - La joueuse d'échecs

Là où Zweig faisait des échecs un jeu un peu inquiétant et plutôt "désociabilisant", Bertina Henrichs en fait un moyen d'émancipation pour son héroïne, la discrète Eleni, habitante de la petite ïle grecque de Naxos. Les échecs sont ici un prétexte pour aborder le sujet de la condition féminine, sur un ton léger et ironique (surtout envers la gente masculine, qui en prend pour son grade, de manière assez amusante). On est loin du roman de Zweig, qui est tout sauf léger...

En tant que joueur d'échecs, je n'ai encore une fois pas pu m'empêcher de prendre le thème des échecs au pied de la lettre, et de surveiller de près la manière dont la question était traitée. J'ai été surpris de constater que Bertina Henrichs maîtrisait vraiment le sujet : bonne documentation ou témoignage d'une authentique joueuse d'échecs, je l'ignore. On retrouve en tout cas quelques phases de jeu très réalistes et beaucoup de noms d'ouvertures. L'état d'esprit du joueur d'échecs pendant la partie est bien retranscrit, du choix de l'ouverture, parfois guidé par des critères affectifs plus que stratégiques ou tactiques, jusqu'à ce profond détachement, cette étonnante coupure avec le monde extérieur si caractéristique au jeu.

"Précautionneusement, elle avançait son premier pion et pénétrait alors dans l'espace qu'elle avait fait sien, celui des soixante-quatre cases qui, pour quelques heures, se substituerait au monde." (p.138)

En refermant ce roman, le mot qui m'est venu à l'esprit était "charmant". L'écriture, le ton, l'histoire, tout est charmant dans ce gentil roman...

Du côté des blogs de lecture, les avis de Laurence et de Leiloona.

"La joueuse d'échecs" de Bertina Henrichs Pas mal du tout
Livre de poche, 156 pages, 5 €.


Commentaires

    C'est intéressant d'avoir le point de vue d'un joueur d'échecs ! Quand je l'ai lu, je ne savais pas si ce qu'elle écrivait était plausible car je dois avoir joué 5 fois aux échecs dans ma vie (et je dois avoir perdu 5 fois aussi. )

    Posté par Leiloona, 29 juin 2009 à 10:10
  • Voilà un bon livre pour l'été puisqu'il est en Poche et qu'il est charmant!

    Posté par Mango, 29 juin 2009 à 11:42
  • Leiloona> je te confirme qu'il est plus que plausible concernant les échecs, pour le reste...
    Mango> Bon livre de vacances en effet : facile et optimiste.

    Posté par Calepin, 29 juin 2009 à 12:06
  • Déjà noté, pour l'île grecque, surtout ! (je rêve de retourner dans la mer Egée !)

    Posté par kathel, 29 juin 2009 à 12:41
  • Je l'ai lu il y a quelques mois et j'avais vraiment aimé.

    Posté par Stephie, 29 juin 2009 à 21:52
  • Comment ça on en prend pour notre grade ? !

    Hop, noté.

    Posté par Fantasio, 30 juin 2009 à 06:47
  • j'ai noté dans ce roman, le courage de cette femme qui décide d'apprendre à jouer au echec donc de s'émanciper.

    Posté par pom', 01 juillet 2009 à 09:34
  • Hmm... pour ma part, je range cette lecture dans une catégorie un peu au-dessus du "tout est charmant dans ce gentil roman", car je n'ai pas trouvé le parcours de l'héroïne aussi facile que cela.

    Posté par Brize, 02 juillet 2009 à 09:42
  • Tu as éveillé ma curiosité. Merci !

    Posté par Anneso, 06 juillet 2009 à 08:09
  • Je ne connais pas du tout ce roman ni l'auteur d'ailleurs. Je le note Le thème de cette histoire me fait aussi un peu penser à "La joueuse de go" de Shan Sa.

    Posté par LN, 06 juillet 2009 à 15:09
  • C'est un bon souvenir de lecture et je suis ravie de constater qu'il est réaliste... et qu'il est universel !!

    Posté par Constance, 07 juillet 2009 à 12:18
  • Vu qu'il est en poche, je pourrais essayer juste pour voir la vision du narrateur, après je ne sais pas !!!

    Posté par Hambre, 07 juillet 2009 à 19:54
  • Voilà un petit livre qui m'intéresse, je note.

    Posté par liliba, 28 juillet 2009 à 16:20
  • Bonsoir.

    J'ai lu ce livre l'année dernière et étant moi-même joueur de club, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer les ouvertures proposées. J'avoue avoir du mal à comprendre qu'on puisse choisir une ouverture par l'affectif plutôt que par stratégie. Hormis ceci, très belle histoire de femme voulant gagner son indépendance. D'ailleurs, le film "joueuse" avec Sandrine Bonnaire est réussi.
    Tiens! Et si je faisais un billet sur un livre d'echecs pour mon blog!

    Posté par sgmaster, 18 juillet 2010 à 00:15

Poster un commentaire