Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

6 05 mai 2008

L'Oeuvre au noir - Marguerite Yourcenar

L'Oeuvre au noir a été écrit par Marguerite Yourcenar en 1968. Le titre du roman désigne la première des trois étapes nécessaires à l'accomplissement du Grand Oeuvre des alchimistes.

Yourcenar

Zénon Ligre, le personnage principal de ce roman historique est imaginaire. C'est un homme savant, curieux, humaniste ; il est également médecin, alchimiste, philosophe ; bref, le genre d'homme que l'Inquisition (le récit se déroule au 16ème siècle) n'apprécie guère... Les convictions de Zénon "fleurent l'athéisme et l'hérésie".

Zénon est indubitablement moderne et en avance sur son temps. Ses réflexions sur la science rejoignent nos questions et nos doutes  : "Les hommes tueront l'homme" ou "Ouvres-toi gouffre éternel, et engloutis pendant qu'il en est encore temps la race effrénée..." et surtout, cette phrase prémonitoire : "Quand je vois jusqu'où nos spéculations nous entraînent, frère Henri, je suis moins surpris qu'on nous brûle."

Prémonitoire donc, puisque Zénon sera fait prisonnier et condamné à mort par l'Inquisition. Il choisira cependant de se suicider comme ultime liberté.

De par son intelligence, la justesse de ses réflexions, l'Oeuvre au noir est plus que le roman historique au style classique que l'on peut voir au premier abord. Ce n'est pas un livre facile d'accès, (lecteur nocturne, j'avoue m'être assoupi sur quelques unes de ses pages plus vite que pour d'autres lectures plus légères), mais après sa lecture l'on pourra comme Zénon s'enorgueillir de mourir "un peu moins sot que [l'on est] "...


Commentaires

    l est indéniable que Yourcenar écrit bien, trop bien même parce que la sophistication de ses phrases nuit plus qu'elle ne célèbre ce personnage admirable..

    Posté par sybilline, 05 mai 2008 à 14:38
  • C'est un billet court, impressionniste, subjectif, mais qui exprime excellemment les traits marquants de ce livre, que j'ai lu il y a très longtemps.

    Posté par Georges F., 05 mai 2008 à 19:42
  • Je ne suis pas sûr que le billet soit excellent... en revanche il est certainement subjectif, mais n'est-ce pas ce qui fait le charme des blogs de lecteurs/lectrices ?

    Posté par Calepin, 05 mai 2008 à 19:58
  • Sympa de me rappeler ainsi ce livre que j'ai lu il y a , pfff, plus de 20 ans, un été, au soleil. C'est sans doute pour cela qu'il ne m'a pas endormie. Même si la lecture en était parfois ardue, comme toi j'ai apprécié me sentir plus intelligente après, ou en tout cas moins bête.

    Posté par ciorane, 09 mai 2008 à 16:17
  • Mêmes impressions sur la difficulté d'accès mais une grande culture, des passages saisissants comme le chapitre "La mort à Munster"...

    Posté par canthilde, 12 mai 2008 à 09:09
  • (sans)

    Je m'apprête à commencer Mémoires d'Hadrien de Madame Yourcenar. Ton billet me donne encore un peu plus envie de m'y lancer ! Passe me voir quand tu auras un peu de temps, c'est ici : www.you-are-so-stupid.skyblog.com Bonne(s) lecture(s), j'espère que tu trouveras ton bonheur !

    Posté par Lucien, 29 juillet 2010 à 08:53

Poster un commentaire