Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

28 02 février 2010

Ce que vous pensez de la lecture sur tablette numérique

Vos réactions à mon précédent billet sur l'iPad m'ont donné envie de lui donner valeur de sondage (l'échantillon n'est pas très représentatif, mais vos commentaires sont assez édifiants). Sur 27 personnes (à l'heure où je rédige ce billet), 60% (soit 16 personnes) sont franchement réfractaires à la lecture d'un livre sur la tablette d'Apple. Un peu plus de 30% d'entre-vous (9 personnes) ont un avis mitigé, et deux personnes seulement se montrent franchement enthousiastes... Des chiffres qui font penser que les lecteurs (on pourrait même dire, les "gros" lecteurs, qui lisent plusieurs romans par mois) ne sont pas encore tout à fait prêts pour le livre numérique (ce qui ne va pas vraiment dans le sens de cet article par exemple, et ne fera pas plaisir à Apple qui mise beaucoup sur cette utilisation de l'iPad, mais correspond assez bien à l'état du marché du livre numérique en France).

iPad en carton
       La solution : l'ipad en carton ?

Alors certes, l'iPad n'est pas un "vrai" lecteur de livre numérique (il utilise un écran rétro-éclairé et son champ d'utilisation est beaucoup plus large (enfin, ça reste un gros iPhone tout de même, il ne faut pas en attendre des miracles non plus...)), mais les raisons évoquées pour justifier votre manque d'enthousiasme à lire sur un tel objet font penser que l'ont peut étendre le résultat à l'ensemble des appareils dédiés à la lecture sur écran.

Ces raisons sont en effet essentiellement subjectives : l'absence de l'odeur du papier, du bruit des pages (qui peut cependant être simulé), de l'aspect tactile d'un livre... Les raisons objectives (propres à l'iPad : le prix élevé de l'appareil pour une utilisation réservée à la lecture et la fatigue oculaire provoquée par la lecture sur écran rétro-éclairé), sont finalement assez peu citées. Bref, tout ce que vous demandez, c'est un iPad en carton...


Commentaires

    D'accord, mais sans le rétro-éclairage

    Posté par Valentine, 02 février 2010 à 15:23
  • J'ai un gros faible pour la technologie depuis l'achat de mon premier mac en ...aie 1985
    j'ai acheté récemment un Sony reader et je suis très contente de mon achat
    j'ai même entamé une catégorie particulière sur mon blog pour les livres lus de cette façon
    Comme Caro(line) dans les commentaires du billet précédent je trouve très bon le confort de lecture, le changement de page est aisé et la possibilité de marques les pages très pratique
    Par contre comme tout lecteur passionné il ne remplacera JAMAIS mes livres, simplement c'est un truc pratique pour partir en voyage sans s'alourdir d'une pile de livres, la lecture dans le métro est simple , on abime pas ses livres ainsi
    Si je voulais faire une comparaison je dirais que le ebook est à la lecture ce que le sandwich est à la gastronomie, pratique, facile d'utilisation mais ça n'a pas le même goût et on ne pourrait pas en manger tous les jours !!!

    Posté par Dominique, 02 février 2010 à 15:37
  • Calepin, j'adore la conclusion de ton article : "tout ce que vous demandez, c'est un ipad en carton..." Je suis morte de rire !

    Posté par belledenuit, 02 février 2010 à 16:00
  • J'aime la conclusion de ton article mais même en carton je ne signe pas

    idem la comparaison de Dominique avec les sandwisch est fort judicieuse

    Posté par Tiphanie, 02 février 2010 à 17:31
  • Ne nous trompons pas de débat

    Puisque vous citez en référence un de mes posts, je me permets de faire un petit rectificatif. Tout comme vous, le petit sondage (pour lequel 64 personnes ont répondu en comparaison avec le vôtre pour lequel 27 personnes ont répondu) portait sur une question générale, à savoir qu'elle est votre perception du livre numérique. A l'époque, 88% ont répondu que le livre numérique était bel et bien une réalité. Et que vous le vouliez ou non, c'est une réalité. L'ignorer serait une erreur. Votre sondage, lui porte, sur une question très fermée et vise principalement à connaître l'engouement de vos lecteurs pour le iPad. Vous spéculez, une fois de plus, pour le plaisir de spéculer sur un objet que personne n'a encore eu entre les mains. D'ailleurs, c'est devenu une mode: bien des choses se permettent de critique les livrels et les lecteurs de livres électroniques et n'en ont même pas tenu un entre les mains. C'est quand même un comble. Il y a une différence entre savoir si le consommateur est conscient que le livre numérique est une réalité et lui demander ce qu'il pense d'un objet qui n'est pas encore commercialisé pour livre des livres électroniques. Ceci étant dit, j'ai autant de plaisir à suivre l'actualité de votre blog, bien fait et intéressant. Mais vous comprendrez que je ne pouvais pas rester en retrait de ce débat puisque vous avez pris mon blog à témoin.
    Au plaisir de vous lire.

    Posté par Numerikbook, 02 février 2010 à 18:11
  • Ça, ça m'arrangerait bien, pour éviter de surcharger mes bagages...

    ... mais je ne suis pas sûre, pas sûre du tout, que je prendrais autant de plaisir à la lecture !

    Posté par TINUSIA, 02 février 2010 à 20:46
  • Précisions...

    Valentine> tout à fait d'accord (en fait, l'idéal serait : en carton et encre électronique colorée)

    Dominique> c'est ainsi que je vois l'ebook : un complément pratique du livre papier. Et la comparaison est très juste.

    Belledenuit, Tiphanie> content que l'iPad en carton vous plaise, mais j'ai oublié le bouton...

    Numerikbook> Je m'attendais un peu à votre réaction ! Le parallèle avec votre sondage était en effet un peu osé voire maladroit : on ne parle bien entendu pas de la même chose, mais je voulais par ce lien mettre en évidence le décalage qu'il pouvait y avoir entre la perception de l'objet comme technologie aboutie et la réelle volonté d'utiliser cette technologie... Ma question portait en effet sur l'iPad, mais je me suis permis de généraliser un peu le propos, car les raisons invoquées pouvaient à mon avis s'appliquer à de "vrais" lecteurs (ou livrels comme vous les appelez). Alors d'accord, cela fait beaucoup de raccourcis et d'approximations, mais je souhaitais simplement faire ressortir l'attachement presque charnel des lecteurs (beaucoup de lectrices en fait) à leurs livres et aussi spéculer un peu, pour le plaisir de spéculer (vous n'aimez pas spéculer vous ?) sur un objet que je n'ai en effet pas eu en main, mais qui ressemble tout de même furieusement à un gros iPhone (pour les autres lecteurs, j'ai eu l'occasion de lire à plusieurs reprise sur le Sony Reader ainsi que sur le Cybook Opus). Mais votre commentaire est tout à fait dans le ton de votre blog (auquel je suis bien sûr abonné depuis longtemps) : enthousiaste !

    Posté par calepin, 02 février 2010 à 20:53
  • C'est vrai je vous l'accorde, j'aime aussi spéculer...et mettons que je spécule sur la lecture numérique. Dans tous les cas, l'important, c'est de faire en sorte que les gens continuent à lire. Le travail que vous faites de votre côté et le mien vaut la peine car finalement, ce qui nous motive c'est le fait que les gens continuent à lire, quelque soit le supports qu'ils choisiront

    Posté par Numerikbook, 02 février 2010 à 21:00
  • Tinusia> le plaisir de la lecture est-il si lié au support ? Je rejoins là Numérikbook> : peu importe le support, pourvu que l'on ait l'ivresse !

    Posté par calepin, 02 février 2010 à 21:13
  • Sans parler que comme tout machin électronique la panne menace.
    Laissez tomber un livre, ce sera un non-événement sans conséquence. Par contre pour la version électronique cela sera une catastrophe (pour le compte en banque).
    Sauf pour les usages professionnels, le livre électronique n'est qu'une nouvelle façon de faire dépenser les gogos.

    Posté par Fantasio, 03 février 2010 à 07:14
  • Y at-il encore quelqu'un parmi vous tous qui ecoute des disques vinyl 33 tours? Ou des cassettes? Ou des K7 videos?

    Je ne dis pas que le livre papier va disparaitre totalement mais il faut compter avec les nouvelles generations qui naissent avec un portable dans une main et une souris dans l'autre et qui ne lisent pas ou peu. Pour eux le ebook sera le livre du futur.

    Posté par roland, 03 février 2010 à 07:16
  • Quand on sait que j'ai vraiment été sur le point d'acheter un livre catholique qui s'amusait à réfuter certaines notions scientifiques (je suis athée et convaincue de la valeur primordiale de la science...) juste parce qu'il possédait une couverture en cuir souple et des pages encore plus fines qu'un La Pléiade, un vrai bonheur à toucher (c'est quand même le contenu qui m'a freinée), non, vraiment, je ne peux pas.
    On pourra me dire tout ce qu'on veut, me prouver que cet attachement est ridicule, mais je suis, si l'on veut, une fétichiste de l'objet livre lui-même. Il m'est déjà arrivé d'acheter certains livres juste parce qu'ils sont beaux. Ou parce qu'ils sentent bon. Ou parce qu'ils sont vieux et remplis de petits trucs incroyables qui témoignent de leur longue vie. Pour ma séquence sur le fantastique, j'ai choisi de lire à mes élèves une nouvelle de Poe publiée dans le nouveau recueil "Les contes macabres" illustré par Benjamin Lacombe parce que l'objet livre est déjà en lui-même incroyable, il plonge dans l'ambiance et je sais qu'il suscitera l'envie de le lire chez certains de mes élèves. Chez mes "petits" (12 ans), avec qui nous sommes en train de voir le conte, j'ai ramené "Cyrano" illustré par Rebecca Dautremer, qui est une vraie merveille alliant une histoire très bien écrite et des images superbes dans un livre très grand format. Tout ça, jamais un livre électronique ne pourra l'offrir.

    Alors, je suis aussi une accro de la technologie (malheureusement, je ne peux pas me payer tout ce qui me fait envie), je serais incapable de vivre sans mon portable et j'ai trouvé la pub du nouveau gadget Apple (appelons les choses telles qu'elles sont ^_^) très tentante. Mais pas pour lire. Jamais. Je suis bête, je suis bornée, je suis rétro, vieux jeu, tout ce que tu veux (ou pire), mais le livre en tant qu'objet, c'est déjà la moitié de mon plaisir de lecture. Et, pour répondre à Numerikbook, non, je ne l'essayerai pas. Je n'en ai pas la moindre envie, et ce n'est pas parce que la technologie m'amusera (comme elle le fera à coup sûr) que je changerai d'avis à ce sujet. Tout comme je n'ai toujours pas changé d'avis sur les MP3, qui n'arrivent toujours pas à remplacer les CD (ou autres) pour moi... Pour certains trucs,ce n'est pas parce qu'on ne les a pas essayés qu'on ne peut pas se douter de notre plaisir à celle-ci. Il suffit de se connaître pour ça.

    Donc, je vous laisse les livres électroniques, et si un jour je m'achète cette nouveauté Apple (ne rêvons pas, je ne pourrais pas me le permettre), ce ne sera pas pour y lire des livres ^_^.

    (PS: de toute manière, je râle contre Apple en ce moment. Je voulais vraiment en acheter un, pour avoir un portable qui dure plus longtemps, mais celui avec les spécificités que je veux coûte ... 1800€! Et encore, c'est avec ma réduction prof. Et il n'y a ni lecteur ni graveur Blu-ray dessus. Alors je sens que je vais me tourner vers Sony, qui semble avoir adopté une ligne similaire de production de portables de qualité, avec un design très calqué sur Apple... Est-ce que par hasard tu saurais s'ils sont vraiment de qualité, parce que personne ne semble pouvoir me renseigner à ce sujet?)

    Posté par Cachou, 03 février 2010 à 08:11
  • Heu, c'est quoi le sens de cette phrase? "A l'époque, 88% ont répondu que le livre numérique était bel et bien une réalité." Il y aurait 12% de gens qui pensent que l'e-book n'existe pas (je n'ai pas retrouvé le sondage sur le blog de Numerikbook)?
    Pour l'instant, je ne trouve pas que le livre électronique soit tellement au point. Les modèles que j'ai testés n'ont jamais la possibilité de souligner des passages ou d'annoter par exemple. Mais le principal handicap, c'est quand même le prix, ça reste un objet de luxe. Et pas encore assez banalisé pour que ça baisse rapidement. A mon avis, c'est le principal handicap au développement parce que quand ils commenceront à fleurir, les gens testeront et beaucoup succomberont même si comme toi, je pense que livre papier et e-book resteront complémentaires. Dans le cas du Apple, je ne vois pas trop l'intérêt s'il est plus cher et moins lisible.

    Posté par Isil, 03 février 2010 à 09:21
  • Très sympa ta conclusion mais non, je ne suis toujours pas convaincue. Je ne vois l'avantage d'un e-book qu'en vacances et pour ma part, je peine déjà à trouver des prises pour recharger mon appareil photo alors s'il faut encore s'inquiéter pour ses lectures. Je me demande aussi si un tel gadget supporte bien les voyages, sable, humidité etc. Je préfère devoir racheter un livre à 10euros qu'un I-Pad.

    Pour répondre à Cachou, je voulais un mac mais le prix m'a également freinée. Finalement, j'ai acheté le nouveau netbook Sony Vaio 10 pouces et j'en suis très contente. Ils ont beaucoup amélioré le design et leur batterie et les claviers sont vraiment top.

    Posté par zarline, 03 février 2010 à 14:47
  • Je ramène ma fraise...

    Allez, je ramène ma fraise, mes commentaires et mes arguments objectifs, puisqu'ils sont demandés par le maître de céans:

    "Des chiffres qui font penser que les lecteurs (on pourrait même dire, les "gros" lecteurs, qui lisent plusieurs romans par mois) ne sont pas encore tout à fait prêts pour le livre numérique"

    C'est le contraire: ce genre de technologie n'est pas encore prête pour les lecteurs compulsifs anonymes. Voici donc quelques arguments objectifs de mon point de vue: le livre est 100% fiable (alors qu'un truc informatique est appelé à planter un jour, pile au moment où vous lisez la grande scène du deux), solide (trimbalez ce genre de truc sans précaution dans un sac à dos, une poche, dans des conditions extrêmes de température, etc.), d'une durée de vie relativement longue (s'il faut changer de liseuse tous les cinq ans et racheter à chaque fois les bouquins qu'on aime, on n'est pas sorti de l'auberge) et offre, seul, l'ensemble du choix proposé par une librairie (quel est actuellement le pourcentage de livres édités sous forme électronique, surtout si l'on s'aventure dans les spécialités et curiosités)?

    @Roland: les vinyls ont toujours leurs aficionados, et pas seulement chez les DJ de métier.

    Posté par DF, 03 février 2010 à 16:19
  • Parenthèse techno sur Romans et Lectures...

    Fantasio> la fragilité est inhérente à tous nos bidules électroniques, mais sur ce point, le bouquin gagne haut la main : comme quoi, le carton, ce n'était pas une si mauvaise idée...

    Roland> on en reparle dans... 10 ans ?

    Cachou> joli commentaire : une vraie déclaration d'amour au livre ! ps : pour les portables Sony, ma femme a eu une mauvaise expérience avec le modèle VGN-CS11 : assez lent, et surtout très bruyant. Ce modèle est à fuir à mon avis, mais les portables Sony ont plutôt bonne réputation en général. Sinon, j'ai eu entre les mains de bons portables chez HP. Au fait, ma femme a vite revendu son Sony qu'elle ne supportait plus... pour acheter le moins cher des MacBook Pro (qui semble indestructible et qui pour le coup est très silencieux)...

    Isil> le sondage de Numérikbook est sous l'article, tu peux y participer, ce qui affiche les résultats. Pour tes commentaires sur le livre numérique : d'accord avec toi, la technologie doit encore évoluer.

    Zarline> emporter un ebook de 500g plutôt que 10kg de livres en vacances : voilà le gros point positif de l'ebook. Mais sortir un lecteur de ce type (ne parlons pas de l'iPad) dans le sable, il faut oser...

    Daniel> tu résumes bien la situation : la technologie n'est pas aussi mature que l'on veut nous le faire croire. Bref, on en reparle dans un an ou deux...

    Posté par calepin, 03 février 2010 à 20:59
  • je suis venue sur votre blog part hasard j'ai lu votre article voila ma reponse: je suis contre pour quoi pr ce que je n'aime pas la technologie fin si mais sa depend pour quoi j'ai que 18 ans mais quand je vois se qu il invente franchement sa me donne la haine quand on a invanter le fer a repasser la machine a laver d'accord en soulagement pour les femme) mais de la a invanter un livre sur tablette c'est franchement debile car sa peut foutre quoi d'ouvrire un livre et lire dans le calme ou quoi que se soit tout sa pour se faire des sous , je vois pas l'utiliter .apres on va invoter quoi ? depuis des années sa existe les livre je vois pas pour quoi inventer des betise pareil serieusement sa me revolte je vous le dit franchement quand j'ai su sa sa ma degoutez car quelle plaisire de tourner les page de voir la belle couverture etc... j'ai vraiment peur d'etre dans le future je suis pas dutout encienne mais pour sa ses ridicule voila se que je pense bonne soirée aurevoir

    Posté par audrey, 03 février 2010 à 22:39
  • @ Roland.
    Oui, j'ai des centaines de CD ce qui ne m'empêche pas d'écouter (et même d'acheter) des vinyles. Le son est différents.
    Tu affirmes, je cite :"...les nouvelles generations qui naissent avec un portable dans une main et une souris dans l'autre et qui ne lisent pas ou peu..."
    Et tu penses qu'un jeune qui ne lit pas un livre lira Balzac sur un ebook ?
    Bien sûr que non.
    Alors encore une fois, pour les périodiques, pour un usage professionnel, pour quelqu'un qui se déplace longtemps et souvent, cet engin aura sa place. Mais il ne détrônera sûrement pas le livre papier, plus beau, plus pratique, moins cher et plus solide.

    Posté par Fantasio, 04 février 2010 à 07:48
  • Perso je demande à essayer... Si Apple veut m'en envoyer un, je suis prête à tenter l'expérience!

    Posté par Grominou, 04 février 2010 à 08:55
  • Si tu veux grossir ton échantillon : je ne suis pas pour non plus. On passe déjà assez de temps devant des écrans, j'aime l'odeur de mes bouquins neufs (parfois pas terrible), feuilleter, cocher tt doucement ds la marge... et j'adore les jolies couvertures. Sans parler des rayonnages de ma bibliothèque. Et du bonheur de prêter un livre, un vrai... Bref, je resterai longtemps (toujours ?) accro aux livres papier, même si ça continue à me coûter cher.

    Posté par Canel, 05 février 2010 à 13:10
  • Apple qui veut prendre une place sur le livre numérique, c'est génial.
    Nous ne pouvions attendre d'Apple que un "pas seulement un ebook".
    J'ai grand espoir que cela fasse baisser aussi à terme le prix des livres numériques en France.
    Reste une seule interrogation, le confort de lecture sur un écran retro-éclairé.
    Mais la grande voyageuse que je suis pour le boulot, ne peut qu'applaudir.

    Posté par Stéphanie, 06 février 2010 à 06:07
  • Je viens aussi ajouter mon grain de sel. N'en déplaise à Roland, mais j'écoute encore mes vynils, ils ont un supplément d'âme et c'est la même chose pour mes bouquins...
    J'ai 3 filles : une lit beaucoup, l'autre par période et la troisième très peu. Quand elle lit quelque chose, c'est parcequ'elle a craqué sur le visuel du livre. Ce n'est donc pas un e-book qui lui déclenchera une passion. Touts les inovations ne sont pas GENIALES ! Quant à l'e-book, la lie des inconvénients (prix, fragiité, impersonnalité...) dépasse de loin ses avantages.
    Je suis prête à parier qu'il ne sera jamais pour moi... A moins que dans un futur lointain, les éditions papiers disparaissent...

    Posté par Philo, 07 février 2010 à 12:32
  • Réfractaire !
    La lecture numérique est pour moi plus fatigante que la lecture sur papier. Je le vois avec les journaux : je ne réussis à lire les longs articles que sur papier. Après le web c'est bien pour les brèves !

    Posté par Marie, 09 février 2010 à 13:15
  • J'ai déjà mon mac, mon iphone et bien sûr un ipod, je ne vais pas continuer...je préfère lire un bon roman en tournant les pages, en y mettant de jolis marques pages....

    Posté par Hambre, 16 février 2010 à 16:29
  • on pose la question... je réponds : je suis contre, mille fois contre, j'aurais des tas des raisons très subjectives à avancer, et la première est le toucher. Le plaisir de tourner les pages, de feuilleter, de revenir en arrière... l'odeur aussi, c'est vrai. L'odeur du neuf ou au contraire, l'odeur des vieux livres... oh noooon, ne nous enlevez pas ça!!!
    ou encore regarder discrètement la couverture du livre de son voisin en poireautant dans une salle d'attente, et tenter de lire, encore plus discrètement la quatrième de couverture...




    bon bien sûr, sur une île déserte, s'il n'y avait rien que le livre numérique, je ne dirais pas non!

    Posté par Violette, 17 février 2010 à 18:49
  • Non, non, non et non !

    Je veux du papier !

    Posté par Liliba, 17 février 2010 à 19:14
  • Je rebondis enfin sur ce billet!

    Ici:

    http://fattorius.over-blog.com/article-livre-gutenberg-contre-livre-electronique-54212134.html

    Ca fait longtemps que j'en avais l'intention. Merci pour l'idée de sujet!

    Posté par DF, 20 juillet 2010 à 21:37
  • contre !!!

    je lis depuis que je suis toute petite. Mes parents aimaient beaucoup lire et ils m'ont donc, trés tôt, fait partager leur passion.

    Perso, je pense que rien ne peut remplacer le plaisir de tenir un bouquin entre ses mains...

    je suis donc contre l'Ipad.

    Mon père qui malheureusement est mal voyant est ne peut donc plus lire de livre et écoute uniquement des livres parlés, me dis bien que ca n'a rien à voir et que lorsqu'on n'aime vraiment lire il n'y a rien de mieux que tourner les pages ....

    Posté par sandrine, 31 août 2010 à 13:12

Poster un commentaire