Romans et Lectures - Blog de lecture

Chroniques littéraires, commentaires, critiques et fiches de lectures : bienvenue sur le blog de lecture de Calepin.

13 12 décembre 2010

Pygmy - Chuck Palahniuk

"En-vue notification officielle : nid écureuil centre distribution massive égale labyrinthe conflictuel zobjets hétéro-clites, tous plus-meilleur, tous emballés en teintes flambantes. Space divisé par murs construits en produits, tous machinés pour attirer oeil, tous étiquetés : «Aimez-moi»,«Zyeutez-moi». Millions zobjets parlants, suppliants. Consommateur amér-ricain couronné avec pouvoir royal, peut choisir sauver zobjets en-fin ramener chez lui, autre possiblement abandonner céans juska ekspiration-mort. Noms-marques agressent zoreilles, sautent zyeux.. Mains insistantes en-fin prendre. Zobjets mourants, tous là, vie utile enfouie plus chacune minute. Produits mourants, acheteur mourant, femelle sclave mourante. «Doris.» Désespérant juska attrister."

Cet étrange galimatias est un extrait de "Pygmy", le dernier roman de Chuck Palahniuk.  Vous trouvez ce passage incompréhensible ? Dites-vous que tout le roman est dans la même veine. Je n'ai d'ailleurs choisi ces lignes que parce qu'elles me semblaient représentatives de la thématique du roman... Si j'avais voulu vous donner un aperçu de l'écriture, j'aurais pu me contenter de prendre une page au hasard...

Pygmy

Mais de quoi parle donc ce roman ? Il faut tout d'abord savoir que "Pygmy" est le sobriquet attribué au narrateur par sa famille d’adoption américaine. Car cet adolescent malingre, que l’on devine venir d’un pays totalitaire asiatique, fait partie d’un groupe de jeunes gens disséminés sur le territoire des Etats-Unis dans des familles d'accueil qui sont loin d'imaginer que ces adolescents d'apparence innocente sont là pour préparer une opération terroriste nommée "Opération destruction" (du pur Palahniuk donc, dans la lignée de Fight-Club).

Le roman est donc une succession de rapports rédigés par Pygmy dans un français (roman traduit de l'américain par Bernard Cohen) approximatif (comprenez bien que tout le roman est écrit dans le même style que l‘extrait ci-dessus), au travers desquels Palahniuk se livre à une critique de la société de consommation (la routine, pour Palahniuk). Le roman n’est pas un pamphlet anarchique pour autant : il me semble d'ailleurs que Palahniuk s’emploie à montrer l’absurdité de la démarche de Pygmy bien plus finement qu'il ne dépeint les travers de la société amer-ricaine, pardon, américaine.

Mais revenons à l'aspect le plus déroutant de ce roman : l’écriture. Le français (mes respects au traducteur) plus qu'approximatif, rend la lecture extrêmement laborieuse. D'ailleurs, le temps passé sur le livre s'en ressent : l'effort intellectuel (mais je ne suis pas très intelligent) que m'a demandé la recomposition de ces phrases alambiquées a grandement diminué mon rythme de lecture...

Pour être tout à fait franc, j'ai dans un premier temps pensé abandonner ma lecture, trouvant que l’auteur poussait le bouchon un peu loin, voire qu'il se foutait de ses lecteurs… et puis, la curiosité aidant, j’ai poussé un peu plus en avant ma lecture, je me suis peut-être accoutumé au style aussi, je me suis laissé séduire par l’humour ravageur de Palahniuk (certains passages sont vraiment très drôles), je me suis laissé berner par quelques scènes plutôt bouleversantes sous leurs dehors de rapports froids et circonstanciés, et c’est comme cela que j’ai refermé le livre sur la dernière page, tout étonné mais finalement agréablement surpris et assez fier de ma performance. "Pygmy" est une lecture difficile (j'en connais d'ailleurs qui ont abandonné, mais je ne donnerai pas de nom), réservée à mon avis aux fans de l'auteur ou aux lecteurs intrépides. Vous ne pourrez pas dire que l'on ne vous a pas prévenu...

"Pygmy" de Chuck Palahniuk (2010) Pas mal du tout
Denoël, 275 pages, 20 €


Commentaires

    Les amateurs de Palahniuk sont masochistes : ils jouissent d'être maltraités, de peiner pour éprouver le plaisir d'apprécier au final cet auteur qui n'en finit pas de provoquer l'Amérique. Celui-là ne me tente pas à ce point, je vais plutôt essayer "Survivant", plus traditionnel dans l'écriture, et quand je serai grande, on verra... Si tu es curieux, fais une recherche sur son dernier bouquin non traduit en français (et ça m'étonnerait qu'il le soit), qui s'appelle "Snuff" : un gang bang mortel avec 600 participants !

    Posté par Ys, 12 décembre 2010 à 18:49
  • Ys> J'ai bien ri à la lecture de ton commentaire (je m'autorise à me considérer comme un amateur de Palahniuk)! Il est vrai qu'il faut être un peu maso pour lire cet auteur, et particulièrement ce roman-ci. Pour "Snuff", je ne connais pas (je vais faire quelques recherches), mais je pense en effet que l'on peut craindre le pire à la lecture de ton résumé et surtout lorsque l'on considère la tournure que prend la production de Palahniuk... As-tu lu "Fight-Club" ? je te le conseille, plutôt que le très moyen "Survivant"...

    Posté par calepin, 12 décembre 2010 à 19:02
  • Zut, j'ai oublié d'ajouter le lien vers mon billet sur "Survivant", si ça t'intéresse : http://romansetlectures.canalblog.com/archives/2008/11/17/11396997.html

    Posté par calepin, 12 décembre 2010 à 19:03
  • En passant, un bilan du challenge, encore 6 mois, ici
    http://www.audouchoc.com/article-bilan-2010-challenge-les-coups-de-coeur-de-la-blogosphere-61626842.html
    @ bientôt !

    Posté par Theoma, 13 décembre 2010 à 09:42
  • Rien à voir avec le livre commenté, mais je viens de tomber sur un défi qui devrait t'amuser:

    http://l-odyssee-litteraire-d-evy.over-blog.com/article-chick-lit-challenge-59908646.html

    J'en suis (une réputation à défendre...), et toi?

    Posté par DF, 13 décembre 2010 à 10:21
  • Woaw! Ben je dois être moins maligne que toi (ou plus fatiguée, oui oui, je me cherche des excuses) car je n'ai absolument rien compris à l'extrait! Je passe donc pour ce livre malgré un sujet plutôt tentant et chapeau pour la lecture

    Posté par zarline, 13 décembre 2010 à 12:33
  • Theoma> Je n'ai toujours pas lu le roman de Guenassia... il me reste encore 6 mois : je ne désespère pas.

    Daniel> Ce challenge me rappelle de vieux souvenirs Inutile de te préciser que je ne suis pas étonné de t'y retrouver ! Si je trouve un challenger intéressant (ou si Tonie Behar m'envoie son prochain roman...) je tenterai peut-être l'expérience...

    Posté par Calepin, 13 décembre 2010 à 12:38
  • Zarline> Au bout de quelques pages, on finit par s'habituer et à déchiffre relativement aisément, mais il faut en effet être en forme...

    Posté par Calepin, 13 décembre 2010 à 14:43
  • Le récent billet de Mango (http://liratouva2.blogspot.com/2010/11/pygmy-de-chuck-palahniuk.html) à propos de ce livre (bien moins enthousiaste que le tien !) avait titillé ma curiosité.
    A part "A l'estomac" que j'avais plutôt bien aimé, je n'ai rien lu de Palahniuk. Je trouve plutôt tentant le défi que représente celui-ci.

    Posté par In Cold Blog, 14 décembre 2010 à 13:22
  • In Cold Blog> J'avais lu le billet de Mango (le lien figure d'ailleurs dans mon billet, mais il est bien caché...) : le sentiment de rejet que peut susciter ce roman est bien naturel (le style n'est pas seul à mettre en cause d'ailleurs : certaines scènes sont très crues...). Bon courage si tu te lances dans l'aventure...

    Posté par calepin, 14 décembre 2010 à 14:18
  • J'avoue que l'extrait me refroidit un peu... Pourtant j'ai beaucoup aimé les romans que j'ai lu de cet auteur jusqu'à présent, dont j'ai apprécié notamment l'originalité et cette impression qu'il donne de vouloir tout faire voler en éclats.
    A voir...

    Posté par Ingannmic, 15 décembre 2010 à 17:20
  • Eh bien! Félicitations! Tu as réussi à aller jusqu'au bout de ce roman totalement illisible pour moi, je n'en ai pas honte! Je ne dois pas être aussi en forme que toi mais bien que tenace en général (je ne suis pas bretonne pour rien!), là, j'ai flanché! Trop, c'était trop! Loin d'être masochiste,je lirais quand même bien Fight-Club pour me racheter de cet échec et je te considère dès à présent comme Le spécialiste français de cet auteur! Encore bravo pour cette performance!

    Posté par mango, 16 décembre 2010 à 10:39
  • Ingannmic> Tu as une preuve avec ce roman que ton impression qu'il veut tout faire voler en éclat est bien fondée!

    Mango> Je n'ai pas la prétention de me considérer comme un spécialiste de Palahniuk! Il faudrait que je lise encore pas mal de ses romans pour simplement être un "amateur averti"...

    Posté par calepin, 17 décembre 2010 à 10:17

Poster un commentaire